Ces millions déboursés à Kensington entrainent une discussion sur les réseaux sociaux provoquant pour Kate Middleton choc avec William. Dans ce sens, le duc et la duchesse de Cambridge décident de quitter le palais de Kensington pour la reine Elizabeth. En même temps, ils veulent se rapprocher de la souveraine de 96 ans qui rencontre des difficultés à se déplacer.

Kate Middleton choc avec William


En effet, les parents de Charlotte, George et Louis prennent la décision radicale de quitter le palais de Kensington.

Dans ce sens, il s’agit de la résidence principale que le duc et la duchesse de Cambridge occupent depuis 2017.
En même temps, à partir de cet été leur nouvelle base se situe dans une propriété du domaine de Windsor.

Apparemment, ils veulent se rapprocher de la reine Elizabeth II fragilisée par son âge avancé avec sa mobilité réduite.
Et pourtant, cette décision entraîne une grosse discussion sur les réseaux sociaux représentant pour Kate Middleton un choc avec William.

Ces millions déboursés à Kensington


En effet, les internautes réagissent particulièrement par rapport à la somme impressionnante dépensée pour la rénovation de la nouvelle base.
Dans ce sens, les parents de Charlotte, George et Louis n’hésitent pas à débourser 5 millions d’euros pour ces travaux.

Notamment, rendre leur appartement du palais de Kensington au goût du jour implique pour Kate Middleton un choc avec William.
Apparemment, le duc et la duchesse de Cambridge doivent effectuer des réparations majeures du toit et le désamiantage des locaux.

Par conséquent, ces travaux de rénovation complète de nouvelle base qui suscite les réactions du public vont durer deux ans.

Le Palais royal britannique s’agite


En effet, le duc et la duchesse de Cambridge veulent se justifier face à l’agitation sur les réseaux sociaux.
Dans ce sens, une source proche du Palais affirme que « personne n’a prévu les problèmes de mobilité de Sa Majesté ».

En même temps, le média britannique The Sun partage également le point de vue de cette source à ce propos.
Apparemment, la publication affirme qu’il se peut que les Cambridge se rapprochent suite à une requête de la souveraine elle-même.

Par ailleurs, toutes les affirmations se basent sur des hypothèses compte tenu du fait que personne ne connait tous les éléments.