D’après les informations qui circulent actuellement, Kate Middleton serait enceinte de quatre mois de son quatrième enfant. Cependant, elle serait obligée de rester dans le silence à cause des clauses spécifiées dans son contrat de mariage.

Kate Middleton enceinte de son quatrième enfant

Depuis plusieurs mois, Kate Middleton aurait souhaité agrandir sa petite famille avec un quatrième enfant. Aujourd’hui, cela se serait réalisé car elle serait enfin enceinte de son quatrième enfant. Ce serait la raison pour laquelle elle ne serait pas partie en Ecosse avec son époux au mois de Septembre. Cependant, les principaux intéressés ne semblent pas encore avoir confirmé cette information. En revanche, des détails surprenants ont été livrés concernant le contrat de mariage entre le prince et la princesse de Galles.

Avant la mort de la reine Elisabeth II, l’héritier du trône britannique aurait disposé d’un patrimoine personnel de 14,6 millions d’euros. Aujourd’hui, après la disparition de sa grand-mère, le prince William serait à la tête d’une fortune tournant autour des 327 millions d’euros. Cependant, malgré cette énorme somme d’argent, sa femme, Kate Middleton, ne peut prétendre à aucun de ces actifs.

La princesse de Galles réduite au silence

Selon les clauses de son contrat de mariage, si un jour Kate Middleton devrait se séparer du prince William, elle pourrait prétendre à une pension alimentaire. Celle-ci pourrait tourner aux alentours d’un million d’euros par an. Cependant, elle ne pourra plus vivre au Palais. En effet, seuls les membres de la famille royale ont l’autorisation de vivre dans les palais royaux. Ainsi, une princesse divorcée n’en fait malheureusement plus partie. Néanmoins, elle pourra obtenir une villa dans laquelle elle pourra vivre paisiblement.

Par ailleurs, d’après le magazine people, Kate Middleton ne serait pas du tout autorisée à évoquer les clauses du contrat de son mariage. Si elle le fait, elle devra payer une amende à sept chiffres. Toutefois, ce propos n’a pas été commenté par le Palais et ne pourra donc pas être confirmé. En tout cas, les lois qui régissent les personnes au sein de la famille royale sont différentes des citoyens normaux.