En ce moment, c’est du côté de Monaco que les attentions sont beaucoup plus attirées. Effectivement dans nos derniers articles, on entendait souvent parler de cette actrice américaine. A laquelle le prince Albert s’est rapproché. Au grand dam de la princesse qui est toujours retardé à l’autre bout du monde. Une séparation entre le couple royal qui est causé par une opération qui s’est très mal déroulée.

Un soutien de qualité !


Mais faut oublier que la famille royale traverse un véritable calvaire en ce moment. Une guerre continue de se faire en coulisse. Une confrontation entre Kate Middleton et Meghan Markle qui dure déjà depuis plus d’un an. Cependant, il parait que Kate Middleton puisse compter sur un énorme soutien. Puisque la personne en question est Camilla Parker-Bowles, qui n’en pouvait plus du comportement de la femme de Harry.

Les relations entre Meghan Markle et Kate Middleton s’empiraient de jours en jour. Et il paraissait que ce soit depuis qu’elles se sont rencontrées quelques années auparavant. Effectivement, dans quelques déclarations, Meghan Markle n’a pas du tout hésité à tacler Kate Middleton. Tout en faisant parfaitement parti des personnes qui la traque en lui mettant une énorme pression non-stop. Afin de la faire craquer et également de la faire quitter la famille royale britannique. Si les deux femmes sourient en présence du public, c’est sûr qu’au sein de la famille, les choses empirent. Une immense tension entre les deux duchesses. Et ce, même avant que le Megxit ne soit dit par Meghan Markle l’année dernière.

Le Megxit


Concernant ce Megxit, c’est également un atout majeur dans la côte de popularité de Kate Middleton. Puisqu’il est intervenu durant la vague première de la du Coronavirus dans le pays. Ce qui a enfin donné une impression qu’Harry et Meghan Markle abandonnaient la population.

Dès lors, elle sait qu’elle possède cette énorme avantage. Cependant, Kate Middleton paraît avoir également un pas en avance par rapport à l’autre. Puisqu’elle a récemment eu le soutien de Camilla Parker-Bowles qui elle aussi en aurait eu assez des déclarations.