Kate Middleton et le prince William aux Caraïbes tentent de sauver le Commonwealth, mais leur stratégie ne semble pas marcher. Dans ce sens, quelques pays membres envisagent de quitter rompre ce lien avec les britanniques par le biais de cette association. En même temps, leur tournée semble commencer du mauvais pied et ne cesse d’empirer chaque jour un peu plus.

Kate Middleton et le prince William aux Caraïbes


En effet, Kate Middleton et le prince William aux Caraïbes semblent tout à fait capable de réussir leur mission.
Dans ce sens, le duc et duchesse de Cambridge veulent renforcer les liens avec les 54 pays membres du Commonwealth.

Et pourtant, le média britannique The Express nous rapporte une manifestation anticolonialiste juste avant cette tournée cruciale dans les Caraïbes.

Par ailleurs, le magazine OK ne semble pas partager le même avis et tient également à exprimer librement ses propos.
Notamment, concernant cette visite officielle dans le cadre de la tournée qui entraine une grosse discussion par rapport à l’objectif.

L’avis du peuple concernant ce sujet


Dans ce sens, les habitants de Belize ou encore de Jamaïque expriment également leur avis sur cette situation assez troublante.
En même temps, même le peuple britannique commente la situation délicate de Kate Middleton et le prince William aux Caraïbes.

Apparemment, le duc et la duchesse de Cambridge vont juste empirer la situation en tentant de sauver le Commonwealth.
Notamment, un Jamaïcain affirme qu’en agissant de la sorte ils semblent vouloir « empêcher les gens de se révolter ».

Et pourtant, le Commonwealth se doit de respecter la liberté absolue de tous ses membres concernant son choix dans l’avenir.

Le plan pour sauver le Commonwealth échoue


En effet, en tant que groupement volontaire, le Commonwealth ne peut pas obliger ses membres à rester s’ils ne veulent plus.
Dans ce sens, si tous ces pays restent au sein du Commonwealth toutes ces années c’est juste par intérêt.

En même temps, ces observateurs saluent le courage et la détermination de Kate Middleton et le prince William dans cette cause.
Par ailleurs, d’autres estiment que « tout pays qui souhaite remplacer la reine à la tête de l’État peut le faire ».

Pour terminer, ils soutiennent que le Commonwealth n’a pas besoin d’un sauvetage et cette tournée marque le jubilé de la reine.