Pour détenir de nouveau scoop, les paparazzis misent fort. Kate Middleton et prince William craignent que leur téléphone soit piraté.

Pour garder leur intimité, le couple Cambridge met en place une nouvelle stratégie. Par contre, ils ne se trouvent pas vraiment à l’abri des espions téléphoniques.

Kate Middleton et prince William, leur téléphone piraté, leur riposte

Entant que personnage public, les tabloïds traquent constamment de nouvelle sujet concernant les membres de la famille royale. À la recherche de nouveaux scoops, les journalistes mettent tout en œuvre. D’ailleurs, Kate Middleton et prince William redoutent que leur téléphone soit piraté.

De peur que leur privé soit révélé au grand jour, Kate Middleton et prince William entreprennent une décision radicale. De ce fait, chaque jour, leur garde rapproché procède à l’analyse de leur appareil téléphonique afin d’éviter toute fuite.

Selon l’affirmation de Woman’s Day, les derniers piratages de News of Word leur a servi de leçon. Ainsi, depuis que le palais royal a entamé une poursuite en justice à l’encontre du magazine et News of Word a mis clé sous la porte.

L’intimité de Kate Middleton et prince William dévoilé

En 2007, des journalistes de News of World sont condamnés après avoir avoué son acte. En effet, Kate Middleton était victime d’espionnage et d’écoute téléphoniques à plusieurs reprises. Depuis plusieurs années, le journaliste du tabloïd a piraté le téléphone de la duchesse de Cambridge 155 fois.

À cette époque, Kate Middleton et prince William viennent de sortir ensemble. Ainsi, leurs conversations téléphoniques privées se sont retrouvées dans les pages de la presse. À cet effet, le journaliste Clive Goodman est poursuivi en justice et est condamné pour espionnage.

Prince William et Prince Harry également espionnés

La vie privée des membres de la famille royale intéresse les tabloïds. Plus précisément quand il s’agit des héritiers du trône ainsi que de leur épouse.

Dans ces conditions, les journalistes optent pour des méthodes d’espionnage risquer pour décrocher des scoops. À part la duchesse de Cambridge, le téléphone de son époux, le prince William est victime d’espionnage de 35 fois. Tandis que ce de son frère Harry a été piraté 9 fois.

D’ailleurs, le spécialiste des têtes couronnées Robert Lacey a repris ces évènements dans son ouvrage « Guerre royale – Mensonges et trahisons ».
En effet, l’historien souligne que les membres de la famille royale ne sont pas les seules victimes de cet espionnage. Multiples personnalités se trouvent également dans les collimateurs des tabloïds. Uri Geller, Jude Law, Hugh Grand, Élisabeth Hyrley et tant d’autres sont victimes d’écoute téléphonique.

En tout cas, pour préserver leur intimité, Kate Middleton et prince William anticipent la solution anti-espionnage pour que leur téléphone soit piraté.