Kate Middleton et William lui refuse un quatrième enfant, la discorde du couple. La Reine entre en jeu et place son mot à dire. Le couple ne partage pas la même idée.

Un nouvel héritier en vue, une nouvelle qui ravit tout le Palais y compris la Reine


La venue d’un nouvel héritier ne serait pas de refus pour le Palais. Cela concerne l’idée d’enfanter un quatrième bébé pour les Cambridge. D’autre part, cette situation peut donner un nouveau départ et un renouvellement d’image de la monarchie. Cette dernière qui est salie par plusieurs scandales dont l’un implique le prince Andrew.

L’éventualité qu’un nouvel héritier arrive se propage dans la presse britannique. Cela a été donné suite à la révélation de Kate Middleton. La duchesse de Cambridge s’est confiée après sa visite de passage au Danemark.

William lui refuse un quatrième enfant, Kate Middleton en veut un autre


Selon le magazine, il déclare que l’idée laisse Kate Middleton dans les nuages. En effet, elle avoue que son mari le Prince William redoute de quelque chose. Surtout, cela se fait quand la duchesse de Cambridge rencontre des enfants qui ont un an de moins. Le couple retourne dans leur foyer et Kate Middleton lui dit d’avoir un autre bébé.

Toujours à partir de l’édition du magazine Public, les aveux de la future reine consort rendent heureux tous les sujets de Sa Majesté. D’autres parts, la Reine elle-même accepte bel et bien l’idée de recevoir un nouvel héritier Windsor. Effectivement, elle ne serait pas celle qui dirait non.

Le prince William n’est pas prêt à l’idée d’avoir un quatrième enfant


William lui refuse un quatrième enfant. Justement, il est encore en ce moment sous-pression. Selon le magazine, il a demandé à Kate Middleton si elle voulait avoir un autre bébé en plus. La duchesse de Cambridge a répondu avec un sourire et a un peu fait de l’humour. Elle a déclaré qu’il est plus abordable de ne pas inquiéter son mari.

En effet, selon elle ça peut lui donner des sueurs froides. Elle termine par comme quoi, le prince William peut perdre son sang-froid. Effectivement, bébé et pression ne pourraient pas aller ensemble.