De nouveaux détails à propos de l’affaire de Kate Middleton qui gifle Meghan Markle viennent de circuler sur les réseaux sociaux. Dans ce sens, cette histoire qui remonte à l’époque du mariage du prince Harry capte l’attention du public et des médias. Notamment, la vérité à propos de cette gifle quelques jours avant le mariage éclate enfin après de longues années de silence.

Kate Middleton gifle Meghan Markle


En effet, la princesse de Galles et la duchesse du Sussex ont toujours partagé une relation particulièrement tendue depuis le début.

Dans ce sens, des détails ont été révélés rapportant les raisons pour lesquelles Kate Middleton gifle Meghan Markle.
Apparemment, cette fameuse gifle quelques jours avant le mariage du prince Harry aurait déclenché une violente bagarre.

Notamment, la journaliste Valentine Low partage son avis à ce propos dans son ouvrage Courtiers : The Hidden Power of the Crown.
Les deux princesses en viennent aux mains suite à une dispute par rapport aux tenues des demoiselle d’honneur.

De nouveaux détails concernant cette affaire


En effet, la presse britannique souligne qu’il y a eu des larmes quand Kate Middleton gifle Meghan Markle.

Apparemment, la fiancée du prince Harry aurait fait pleurée l’épouse du prince William qui venait d’accoucher de son troisième enfant.
D’un autre côté, la journaliste Valentine Low affirme que la duchesse de Sussex était surtout préoccupée par sa propre image.

Notamment, elle confie qu’en réalité, la maman d’Archie et Lilibet est devenue comme possédée après l’essayage de la robe.
Autrement dit, l’idée de convaincre le bureau de presse du Palais de publier un démenti semble l’obséder totalement.

La réaction du Palais royal britannique


En effet, le palais royal britannique reste catégorique sur le fait que cette idée représente une grave erreur.

Apparemment, il faut à tout prix éviter commenter des histoires personnelles concernant des membres de la famille royale.
Dans ce sens, Valentine Low souligne que publier une déclaration officielle sur cette dispute risque de capter l’attention.

Notamment, attirer la curiosité du public et des médias sur des querelles personnelles au sein de la famille royale britannique.
Par conséquent, selon la journaliste, il vaut mieux rester fidèle au principe : « Ne jamais se plaindre, ne jamais s’expliquer ».