Quand on porte le nom « Le Pen » comme Kevin, il est difficile d’évoluer dans certains cercles. Et pour cause, la famille a toujours été connue comme grande partisane de la philosophie du Rassemblement National. Ces derniers ne se cachent pas et partagent cette idéologie de famille en famille.

Bien sûr, il arrive que les avis divergent et c’est le choix politique de Kévin de se démarquer. Il est justement interrogé par rapport à cette décision dont il ne se cache plus. Comment vit-on dans le monde antifasciste lorsqu’on est de la famille la plus conservatrice de la droite ? On vous livre les détails !

Une idéologie nouvelle pour Kévin


La famille Le Pen a toujours été très présente dans le monde politique. Et si certains n’étaient pas partisans du parti pris par ces derniers, la plupart sont restés dans le silence. Ce qui n’est pas le cas de Kévin, qui a décidé de faire parler de lui.

Cet étudiant en philosophie de 19 ans n’a pas du tout le même point de vue que le reste de sa famille. Et il n’hésite pas à le faire savoir auprès de ses proches. Bien sûr, cela implique quelques ajustements de la part de ce dernier pour éviter les conflits.

Un antifasciste accepté par la famille


Pour Kévin, il est tout à fait normal de ne pas partager les idéologies de sa famille. Il déclare même que « ce n’est pas parce qu’on porte ce nom qu’on est obligé de croire aux mêmes choses ». Il indique que sa famille a totalement accepté son choix politique. Même Marine et Jean Marie Le Pen ont compris qu’il pouvait être différent.

Pour ce qui est des moments en famille, Kévin explique qu’il n’y a rien de sorcier. La règle est simple : « La politique est proscrite à table ». Comme n’importe quelle famille, ils discutent de tout et de rien pour garder leur proximité.