Vendredi dernier, Tf1 a lancé la 22e édition de Koh-Lanta intitulé « Les Armes secrètes ». Comme chaque année, il y a 20 nouveaux candidats qui vont tenter le tout pour le tout pour gagner la victoire.

Après ce lancement, Alexandra est revenue sur sa propre aventure et ses difficultés lors de la précédente édition de Koh-Lanta. Notant qu’elle a été la grande gagnante de Koh-Lanta, « Les 4 Terres ». Selon elle, à la fin du jeu elle était comme un zombie.

Alexandra Pornet revient sur son parcours dans Koh-Lanta


Pour la toute première fois, la France accueille Koh-Lanta. En effet, le célèbre jeu d’aventure de TF1 se fera en Tahiti. Pour la dernière édition de l’émission, c’est Alexandra Pornet, surnommée Wonder Woman qui a remporté la victoire. Avec sa volonté et sa force mentale, elle a gagné 100 000 euros. Mais pour en arriver là, elle a dû faire bon nombre d’effort comme garder le secret de sa participation entre le tournage et la diffusion.

Effectivement, c’est dans plusieurs entretiens que la jeune femme a évoqué son expérience. Elle se confie sur cette période et souligne qu’en regardant l’émission en famille elle revit chaque seconde de son aventure. Alexandra a aussi parlé de sa motivation dans le jeu.

« On ressent vraiment quand on est prêt à y aller, c’est si c’était un appel. Il y a une motivation et une envie de se révéler. Lorsqu’on est capable d’affronter les difficultés de se surpasser, on est donc prêt. C’est un état d’esprit, la motivation arrive toujours à prendre le dessus (…) », souligne-t-elle. Elle martèle aussi que lors du long processus de sélection, l’aspect physique est très important. Vraisemblablement, avant de pouvoir rejoindre l’aventure, un grand nombre de tests médicaux sont réalisés. Des tests qui permettent de juger son état de santé et de forme, élément capital dans Koh-Lanta.

Des moments mémorables


Alexandra se souvient très bien des toutes premières heures dans l’aventure Koh-Lanta, « Les 4 Terres ». « Les premiers jours étaient vraiment pénibles. J’ai pris une claque ! D’entrée, je suis déjà tombée malade. J’avais faim, je n’arrivais pas à m’adapter ni à communiquer. C’était un effort de sortir une simple phrase. J’étais normalement prise pour le maillon faible de mon équipe », déclare-t-elle. Toutefois, elle a pu compter sur le soutien de Bertrand Kamal, le jeune homme malheureusement disparu depuis. Grâce au défunt, elle a peu à peu pris confiance en elle. Comme difficultés, Alexandra Pornet évoque l’alimentation. Apparemment, dans Koh-Lanta, c’est un peu le royaume de la débrouille.

« Sur le camp, la même nourriture revenait fréquemment. Pour le manioc, ça allait. Par contre la noix de coco franchement, on en mange deux fois et c’est devenu impossible (…) », confie-t-elle. Mais malgré toutes ces épreuves, la jeune femme se souvient des bons souvenirs de cette aventure exceptionnelle. Toutefois, elle a conseillé aux candidats de la prochaine édition de Koh-Lanta « Les Armes secrètes » de faire preuve de qualités morales. Ainsi, ils pourront avoir la chance de gagner. De plus, elle a aussi mis en avant l’honnêteté, la loyauté, le courage, l’indépendance et la justice. Alexandra dévoile que sa participation l’a vraiment très impactée. « Cette édition m’a marquée, j’en sors tout juste. À la fin, j’étais comme un Zombie. Je suis encore sous l’émotion », conclut-elle.