En couple avec Karim Benzema depuis quelques temps, Jordan Ozuna appelée en Iran a décidé de ne pas émettre de commentaires. Une tragédie a secoué toutes les femmes en Iran, les manifestations se font dans les rues. Tout a commencé à l’annonce de la mort de Mahsa Amini.

Le drame en Iran


Mahsa Amini n’est ni la première ni la dernière à avoir été interpelée pour avoir mal mis son voile. La police iranienne les emmène au poste et personne ne sait avec exactitude quel traitement on leur impose. Les femmes en Iran subissent sans restriction des règles du hijab. La police l’avait accusée de ne pas avoir correctement mis son voile. Emmenée au poste de police, elle annonce que Mahsa Amini est tombée dans le coma avant d’être déclarée morte, 3 jours plus tard.

Les manifestations se sont très vite répandues. Au total, 20 grandes villes se manifestent contre cette situation, même la capitale Téhéran. Des femmes ont brûlé et jeté leur voile et ont demandé à l’égalité et à la liberté. Mahsa Amani était en visite de la capitale quand la police des mœurs l’a arrêtée. De ce fait, il semblerait que certains policiers ont frappé sa tête avec une matraque pour pouvoir l’emmener dans un centre pour l’éduquer. Par ailleurs, 3 jours plus tard, la jeune femme de 22 ans décède.

Bras-de-fer contre le président iranien


Ce mouvement de lutte pour la liberté des femmes a besoin de soutien. De ce fait, plusieurs personnalités, autant importantes et influentes tentent de faire entendre la voix de ces femmes. Par ailleurs, Joe Biden, le président actuel des Etats-Unis d’Amérique a pris la parole contre Ebrahim Raisi.

Joe Biden maintient le soutien des Amériques pour ces femmes qui cherchent leur liberté. Hélas, le président iranien ne veut rien entendre et met en avant les problèmes non résolus des USA.

Jordan Ozuna appelée en Iran


Jordan Ozuna est très suivie sur les réseaux sociaux, surtout Instagram. A cause de ce triste évènement, les femmes cherchent désespérément un soutien de la part de n’importe qui. Autant de femmes influentes possible. Contrairement à Jordan Ozuna qui garde le silence, Carla Bruni a décidé de parler et de blâmer le traitement imposé aux femmes.