Nous allons évoquer dans cet article la différence entre la retraite à taux plein et la retraite au taux maximum. Dans ce sens, le système français faisant partie de l’un des plus complexes au monde peut entrainer une certaine confusion. Cependant, ne vous inquiétez pas, nous allons apporter plus de détails à ce propos pour vous aider à mieux comprendre.

La retraite à taux plein


En effet, pour mieux comprendre les principes de la retraite à taux plein, nous allons nous concentrer sur 3 points.

Premièrement, le salarié du privé touchera la retraite de base versée par l’Assurance retraite de la Sécurité sociale et la retraite complémentaire par l’Agirc-Arrco.
Apparemment, il pourra en bénéficier s’il dispose d’un nombre de trimestres d’assurance retraite précis et part à 67 ans.

Notamment, le nombre de trimestres dépend de la durée de votre carrière mais également de votre année de naissance.
Par conséquent, partir à la retraite avant l’âge de 67 ans risque de vous apporter une mauvaise surprise par la suite.

La notion de décote concernant la retraite


En effet, nous parlons de décote quand le montant de votre retraite diminue en fonction du nombre de trimestres manquants.
Dans ce sens, le montant de votre retraite de base dépend de la moyenne de vos salaires bruts de vos 25 meilleures années.

Autrement dit, pour une retraite à taux plein, vous toucherez 50 % de ce salaire brut annuel moyen.
Cependant, ce taux va subir une diminution de 0,625 par trimestre manquant pour calculer le montant exact de votre pension.

Par ailleurs, les termes taux plein ou taux maximum ne concernent pas la retraite complémentaire qui augmente selon votre situation.

La retraite au taux maximum


En effet, vous pouvez tout à fait bénéficier d’une retraite à taux plein sans toucher une retraite au taux maximum.
Dans ce sens, un salarié né le 1er décembre 1961 doit cumuler 168 trimestres pour bénéficier d’un taux plein.

S’il décide de prendre sa retraite entre 62 et 67 ans avec 168 trimestres, il touchera Salaire annuel brut moyen x 50 %.
Cependant, s’il part avec 162 trimestres, il ne touchera que Salaire annuel brut moyen x 50 % x 162 / 168.

Notamment, pour un salaire brut annuel moyen de 30000 euros, il recevra 1205,36 euros contre 1250 euros brut par mois.