Le gouvernement a annoncé en décembre la mise en place de la remise carburant de 100 euros. L’objectif est d’aider les foyers à revenu modestes.

La remise carburant de 100 euros remplace la ristourne de 10 centimes

Le pouvoir d’achat des Français a été mis à rude épreuve ces derniers temps. C’est d’autant plus le cas pour les personnes qui ont besoin de leur voiture pour se rendre au travail. Pour venir en aide à ces derniers, l’exécutif avait mis en place une ristourne de 10 centimes au litre de carburant.

Cette initiative devait permettre une réduction les dépenses quotidiennes pour permettre aux salariés d’arrondir les fins de mois. Mais malheureusement, cette ristourne a pris fin le 31 décembre dernier. En prévision de l’augmentation du prix du carburant pour début 2023, le gouvernement a alors décidé d’accorder aux travailleurs la remise carburant de 100 euros.

En effet, la première ministre Élisabeth Borne avait annoncé cette aide le 7 décembre dernier. Les 100 euros correspondraient à une remise de 10 centimes par litre pour une année. Comme les Français feraient 12 000 Kilomètres de trajet en voiture par an en moyenne, cette aide est un grand coup de pouce.

Qui sont éligibles à la remise carburant de 100 euros ?

Élisabeth Borne avait précisé que cette aide n’était destinée qu’aux travailleurs à revenus modeste. En effet, le gouvernement aurait déjà renforcé les aides accordées à Pôle emploi pour aider les chômeurs disposant d’une voiture.

La remise carburant de 100 euros n’est donc que pour les travailleurs actifs qui ont besoin de leur voiture pour se rendre au travail. Ainsi, dans ce contexte, des contrôles s’imposent. Les personnes éligibles doivent tout d’abord s’inscrire sur impots.gouv.fr et y préciser leur numéro fiscal ainsi que leur plaque d’immatriculation.

Ainsi, le gouvernement pourra vérifier le statut de travailleur du bénéficiaire. Le but est surtout de déterminer si ce dernier dispose d’un véhicule et s’il l’utilise quotidiennement.

Une limite de revenus pour être bénéficiaire

Cette prime de 100 euros provient d’une enveloppe d’un milliard d’euros débloquée par le gouvernement. Elle cible spécifiquement environ 10 millions de Français considérés comme ayant des revenus modestes.

Mais il faut savoir que tout le monde n’est pas classé dans cette catégorie. Il faut pour cela avoir des revenus mensuels ne dépassant pas une certaine limite. Mais il est à noter que cette dernière varie aussi selon la composition du foyer. Ainsi, une personne seule ne doit pas dépasser les 1314 euros nets par mois. Ce chiffre monte à 3285 euros pour un couple avec un enfant ou une femme seule avec deux enfants. Enfin, la limite est fixée à 5255 euros pour un couple avec trois enfants.

Si vous remplissez tous ces critères, vous pouvez réclamer votre remise carburant sur le site de la Direction générale des finances publiques. Les fonds y seront accessibles dès le 16 janvier 2023.