Des années ont passé depuis le départ de Johnny Hallyday. Sa dernière épouse Laeticia Hallyday a dû apprendre à vivre avec son absence mais aussi avec les dettes qu’il a laissées.

Un deuil difficile pour Laeticia Hallyday


On garde tous l’image d’un personnage attachant et enflammé lorsqu’on pense à Johnny Hallyday. Malgré les critiques sur le fait qu’il ait déshérité ses deux enfants aînés, le public mais surtout sa dernière femme Laeticia Hallyday a dû apprendre à vivre sans l’icône du Rock. Heureusement elle est soutenue par ses enfants Jade et Joy, et a même retrouvé l’amour.

Désormais, elle est heureuse avec son nouveau compagnon Jalil Lespert. Malgré tout, la compagne du rockeur n’a pas oublié son bien-aimé. Elle gère même sa carrière posthume, son image mais aussi ses dettes. En effet, l’héritage de Johnny est lourd à porter.

Millions de dettes pour Laeticia Hallyday


Lorsque Johnny Hallyday est parti en 2017, il a laissé au monde son héritage musicale. Mais plus personnellement, il a laissé la gestion de son patrimoine à sa femme : Laeticia Hallyday. Celle-ci a fait le choix, en hommage au chanteur, d’accepter cet héritage en connaissance de toutes les dettes qui s’y trouvent. Au moment de sa mort, les dettes du rockeur et sa femme ont été estimé à plus de 30 millions d’euros.

Celles-ci réorganisées en plusieurs redressement fiscaux, et l’un d’entre eux à 13 millions. C’est depuis 2011 que le Fisc réclamait au chanteur cette somme colossale. Dans Paris Match, son épouse Laeticia affirme vouloir tout rembourser. Mais la tâche n’est pas aussi facile.

Des dettes qui pèse à la mère de Jade et Joy


Il est admirable que Laeticia Hallyday tente de rembourser les dettes de son défunt mari. Mais malheureusement elle n’a pas assez d’argent. Elle est allée jusqu’à vendre certains de ses biens immobiliers comme une de ses villas à Pacific Palissades. Avec son compagnon Jalil Lespert, ils ont décidé d’acheter une maison plus petite à Los Angeles. La vente de la villa à Marnes-la-Coquettes devrait beaucoup l’aider dans cette entreprise.

Durant ses passages au tribunal pour ses dettes, la deuxième chambre du tribunal de commerce a validé sa demande de mise en place d’une procédure de sauvegarde. Ce qui signifie que toutes les dettes et procédures administratives du Fisc sont gelées. Aussi elle dispose de 10 ans au plus pour établir un plan de remboursement. On lui souhaite bon courage.