Alors que Laeticia Hallyday gère l’exposition itinérante sur le chanteur, elle n’arrive pas digérer les critiques à l’encontre de ce dernier

Johnny Hallyday, un chateur à la vie mouvementée


Alors que cela fait maintenant 5 ans que Johnny Hallyday nous a quitté, une rétrospective sur la vie nous éclaire sur qui était réellement le chanteur. Celui-ci s’est occupé de son père alors qu’il ne l’a rencontré que durant son service militaire. Plus tard, il a assisté aux obsèques de celui-ci en 1989, laissant un sentiment d’inachevé remplir le vide de l’absence d’un père. Le mari de Laeticia Hallyday s’est toujours battu pour son public même face à la mort.

Alors qu’il sortait d’un coma artificiel en 2009, « la première fois » qu’il est mort, il s’est empressé de quitter l’hôpital pour pouvoir retrouver sur scène au plus vite. Jeanne Boyaval, celle qui a écrit  »Johnny Hallyday sur le divan » affirme d’ailleurs son intelligence. L’auteure qualifie ce dernier d’instinctive et bestiale. Un tel personnage laisse des traces même après son départ.

Laeticia Hallyday prépare une exposition en hommage à la légende


Laeticia Hallyday n’a toujours pas surmonté la disparition de son mari, elle fera partie de l’exposition itinérante de 2022 où seront exposés des documents et objet personnel du rockeur. Un évènement qui traversera toutes les grandes villes de France pendant 5 ans.

La veuve fournira elle-même les documents. Cela donnera l’occasion pour les fans de découvrir l’intimité du chanteur. Un hommage mais également une aide à l’UNICEF à qui 15% des récoltes ira. Un homme qui accompli tant même après son départ, mais tout de même critiqué par certains, sa femme ne le supporte pas.

Une autre vision du rockeur légendaire


Bien qu’étant un homme imposant, grand et costaud, Johnny Hallyday est également décrit par ceux avec qui il a travaillé comme étant très timide. Michael Drieberg partage d’ailleurs cet avis et en a même témoigné. Bien que ces critiques montrent un aspect plus humain, au-delà de cette image, dans ses jeunes années, selon Jeanne Boyaval, beaucoup de gens à la télévision s’est moqué de Johnny, critiqué par une certaine quantité de personnes qui se pensaient intellectuelles...

Comment aurait-il pu durer longtemps ? Il n’avait pas toujours les mots pour parler aux médias. Ces critiques, Laeticia Hallyday ne les supporte pas. L’autrice tente de réhabiliter cela dans son œuvre.