Malgré ses dettes fiscales, son train de vie de princesse confirme que Laeticia Hallyday s’en met plein les poches. Dans ce sens, la fiancée de Jalil Lespert dépense sans compter alors qu’elle doit rembourser 13 millions d’euros au fisc. Apparemment, la veuve du Taulier a récemment acheté une maison à Los Angeles en plus des vacances qu’elle s’offre.

Son train de vie de princesse


En effet, la fiancée de Jalil Lespert étouffée par les dettes ne veut pas renoncer à son train de vie.

Dans ce sens, les médias apportent quelques précisions à propos du quotidien luxueux de la veuve du Taulier.
Notamment, le cas du magazine France Matin qui souligne que Laeticia Hallyday s’en met plein les poches malgré tout.

Apparemment, la publication dédie sa Une pour afficher la maman de Jade et Joy avec des liasses de billets.
En même temps, le magazine Public partage le même avis en évoquant le train de vie de princesse qu’elle mène.

Laeticia Hallyday s’en met plein les poches


En effet, la veuve de Johnny Hallyday étouffée par les dettes doit encore rembourser 13 millions d’euros au fisc.
Dans ce sens, la fiancée de Jalil Lespert bénéficie d’un traitement de faveur et dispose d’un délai supplémentaire pour son remboursement.

Apparemment, Laeticia Hallyday s’en met plein les poches et ne semble pas pressée de payer ses dettes fiscales pour l’instant.
Notamment, à cause du fait qu’elle dispose de deux mois supplémentaires pour payer ce qu’elle doit au fisc.

Par ailleurs, quand on voit le train de vie de sa famille recomposée avec Jalil Lespert, ces dettes paraissent presque incroyables.

La veuve du Taulier dépense sans compter


En effet, Laeticia Hallyday passe la plus grande partie de l’année dans sa petite maison à Los Angeles.

Dans ce sens, le couple s’achète une propriété à 5,6 millions d’euros après la cession de celle sur la Palissades.
En même temps, la somptueuse villa Jade à Saint-Barth, avec ses huit chambres, sept salles de bains pour les vacances.

Mais encore, sa fille ainée Jade Hallyday vient de s’offrir une Tesla à 45 000 euros pour ses 18 ans.
Par conséquent, le magazine Public affirme qu’elle disposerait de nouvelles liquidités grâce au déblocage de royalties par Universal et Warner Music.