En ce moment, Laeticia Hallyday serait totalement ruinée alors qu’elle s’apprête à proposer une exposition inédite en hommage à Johnny. En effet, sa situation financière serait de plus en plus compliquée. D’ailleurs, les autorités fiscales ne cesseraient de la harceler.

Laeticia Hallyday totalement ruinée

Même cinq ans après la disparition de Johnny Hallyday des suites d’un cancer, rien n’est réglé pour sa veuve et ses filles. En effet, jusqu’à maintenant, Laeticia Hallyday éprouverait des difficultés à éponger ses dettes colossales. Selon les informations reçues, ces dernières seraient estimées à 30 millions d’euros.

D’ailleurs, pour en finir avec ces tracas, la belle blonde avait déjà cédé l’une de ses villas de Pacific Palissades, aux États-Unis à 14 millions d’euros. De plus, elle a également mis en vente sa propriété de Marnes-la-Coquette, en région parisienne. Pour cette dernière, elle espérait obtenir un montant allant jusqu’à 15 millions d’euros.

Cependant, elle n’aurait pas encore trouvé un acquéreur pour cette demeure. D’après les dernières nouvelles, Laeticia Hallyday serait prête à signer chez le notaire pour 8,5 millions d’euros environ. Ainsi, elle se retrouverait dans la même situation qu’au début de sa relation avec Johnny Hallyday.

La veuve de Johnny Hallyday prête à tout

Selon les confidences de Laeticia Hallyday, quand elle a connu Johnny en 1995, celui-ci avait de terribles arriérés fiscaux. Autrement dit, il devait énormément d’argent au fisc. Ainsi, à leur début, le couple serait parti de rien.

Cependant, avec le temps, la mère de Jade et de Joy aurait remis de l’ordre dans les comptes de son mari. Malheureusement, les dettes ne semblent pas vouloir la quitter et continueraient de lui courir après.

D’après les révélations d’un proche auprès d’Ici Paris, si les huissiers devaient une nouvelle fois débarquer chez elle, elle ne se le pardonnerait pas. En effet, elle fera tout pour protéger ses filles Jade et Joy de ses tracs financiers. En fait, elle ne veut pas qu’elles aient à assister à une scène pareille. C’est pourquoi, pour le moment, elle a mené des négociations avec le fisc pour un moratoire. En parallèle, elle s’efforcerait de faire rentrer du cash, en multipliant les projets.