Alors que Laeticia Hallyday vient à peine de rentrer à Paris, un gros projet l’attend. Cependant, la veuve de Johnny Hallyday a encore quelques différends avec le fils de ce dernier.

Laeticia Hallyday est de retour à Paris


Alors qu’elle était à Los Angeles pour suivre un traitement à cause de sa maladie, Laeticia Hallyday est de retour à Paris. Cependant, elle n’a pas le temps de faire des promenades car elle doit lancer un gros projet. En effet, elle est de retour en France pour le lancement d’une exposition itinérante.

Cette dernière est dédiée à Johnny Hallyday et fera le tour du pays. Cependant, on dirait qu’elle devra gérer ce projet seule, la famille du rocker lui a tourné le dos. En effet, David Hallyday, fils de Johnny, ne sera pas de la partie. Il refuse d’épauler sa belle-mère pour cette exposition dédiée à son père.

La veuve de la légende du rock ne s’entend toujours pas avec David Hallyday


Les différends entre Laetitia Hallyday et David ne datent pas d’hier. En effet, les deux étaient en conflit même à l’époque où Johnny était encore en vie. Cette relation ne s’est pas améliorée depuis.

Ils sont toujours en froid, refusant de s’entraider, ni de faire la paix. On ne dirait qu’aucun des deux ne veut enterrer la hache de guerre. C’est le cas en tout cas du côté de David Hallyday, fils de la légende du rock.

David Hallyday a pété les plombs.


Le 7 décembre 2012, Johnny Hallyday fut hospitalisé à Los Angeles. Il fut plongé rapidement dans le coma après une opération compliquée pratiquée à Paris. Tout un cirque médiatique a entouré la chambre du taulier. Pleins de célébrités lui rendaient visite. C’est alors que David Hallyday s’offusqua.

Il reprocha à Laeticia Hallyday de vouloir « faire du gossip et du people autour de cet évènement ». Au lieu de prendre soin de son père, elle a préféré parler aux célébrités et aux journalistes. A son réveil, Johnny s’est embrouillé avec son fils. Les tensions entre eux ont fini par s’apaiser au fil du temps. Malheureusement, du côté de David et Laeticia Hallyday, ça ne s’est plus jamais arrangé.