Laeticia Hallyday, la compagne de Jalil Lespert depuis un an et demi semble anéantie par l’anorexie et doit faire face à ses vieux démons. Un rappel que le magazine Intimité publie dans ses colonnes en reprenant ses confidences. En effet, la séduisante blonde ne s’est pas remise d’aplomb face à une maladie handicapante.

Laeticia Hallyday, une enfance tourmentée


Tout cela débute lorsqu’elle a atteint l’âge de quatorze ans. Son père André Boudou est une personne suicidaire et dépressive à cause d’une brusque séparation amoureuse.

Il s’installe à Miami et s’éloigne de sa fille Laeticia Hallyday. Quelque temps après son déménagement, la veuve du Taulier le rejoint afin de lui offrir son réconfort et de le soutenir dans cette rude épreuve.

Cependant, quand son père a réussi à se remettre de sa tragédie, la charmante jolie blonde s’est mise à vriller. Elle en est sortie totalement anéantie. De surcroit, elle est victime d’anorexie. À cet instant, elle n’a pas trouvé de solution. En plus elle n’a plus d’estime pour elle-même.

Laeticia Hallyday anéantie moralement et physiquement


Elle pense également que l’anorexie reste la cause de sa stérilité. En effet, Laeticia Hallyday tombe enceinte de nombreuse fois, mais perd son dernier bébé à quatre mois et demi de grossesse.

Toutefois, elle reçoit l’appui de Johnny, le père de ses deux filles pour la remettre dans le droit chemin.
Le soutien de Johnny Hallyday lui a permis de s’en sortir de cette mauvaise passe. Toutefois, elle se sent encore très fragile.

Elle garde espoir


À la moindre difficulté, elle n’arrive plus à se nourrir ni à se désaltérer. Cette situation peut provoquer une énorme perte de poids. Il y arrive même qu’en une semaine, elle perd cinq kilos.
La séduisante blonde peine encore de séquelles de sa maladie. De ce fait, Laeticia Hallyday se sent anéantie par ces epreuves.

Ses troubles alimentaires engendrent la diminution de la quantité de potassium dans son sang ou l’hypokaliémie. D’ailleurs, un pourcentage incorrectement en baisse peut entrainer des complexités mortelles, précise le magazine Closer le mois de mars dernier.

Néanmoins, Laetitia Halliday ne baisse pas les bras dans son combat contre cette maladie et cherche à suivre continuellement un traitement.