Accueil / Actualités / « L’affaire Grégory » : TF1 explique ce qui est vrai et faux dans sa mini-série !

« L’affaire Grégory » : TF1 explique ce qui est vrai et faux dans sa mini-série !

Affaire Grégory

La mini-série de TF1 sur « L’affaire Grégory » fait parler les téléspectateurs. Certaines scènes suscitent le doute.

Ce lundi, TF1 a lancé les deux premiers épisodes de son nouveau téléfilm. Cependant le public se demande : qu’est ce qui est vrai et qu’est-ce qui est faux ? On en parle.

Retour sur « l’affaire Grégory »

Cette affaire remonte d’il y a 37 ans. Le corps d’un petit garçon de 4 ans a été retrouvé sans vie dans la rivière des Vosges en 1984. Pieds et mains joints dans les eaux glaciales, les images étaient choquantes. Après de longues investigations et plusieurs suspects arrêtés, l’affaire Grégory reste non élucidée. Cette triste histoire a touché tous les français au point d’en faire un lieu de pèlerinages sur la tombe de petit Grégory.

Face à cette situation, en 2004 la famille Villemin a décidé d’exhumer le corps de leur enfant et de l’incinérer. Les parents du petit ont alors gardé une urne avec les cendres de Grégory près d’eux. Plusieurs années sont passées et TF1 a décidé de faire une mini-série sur l’Affaire Grégory, bien évidement avec l’autorisation des concernés. Les premiers épisodes ont été diffusés ce lundi. Cela a créé d’énormes commentaires : qu’est ce qui est vrai et faux ?

TF1 explique tout sur sa mini-série

Avant de lancer les prochains épisodes sur « l’affaire Grégory », TF1 apporte des explications sur quelques scènes des deux précédentes diffusions. En fait, les téléspectateurs se demandent sur l’existence de la journaliste « Jeanne Lombardi ». Selon TF1, c’est un personnage fictif tiré de Laurence Lacour, une journaliste en relation avec la famille Villemin. En ce qui concerne les journalistes qui entrent de force chez les Villemin, c’est également une invention. En réalité, la famille les a laissé entrer.

Pour les propos de Jean-Marie Villemin : « Je te vengerai, je te le promets », c’était vrai. Il l’a dit dans le local des pompiers de Docelles. Il en est de même pour la scène sur Murielle Bolle. C’était une retranscription de son audition. Par contre, le procureur n’a jamais nommé le juge d’instruction. Enfin, le tournage de cette mini-série sur « l’affaire Grégory » n’a pas eu lieu dans les Vosges par peur de se faire attaquer par les habitants.

Santatra Andriama

Rédactrice passionnée par les mots, j'écris sur les People, la famille royale et toutes sortes de sujets. Pour des infos toutes fraîches, vous êtes au bon endroit !