La réforme retraite qui capte l’attention du public actuellement modifie l’âge légal de départ pour un taux plein. Dans ce sens, ce projet présenté par Elisabeth Borne la semaine dernière affecte directement les conditions à remplir pour partir à la retraite. Par conséquent, nous allons vous rapporter dans cet article comment ça marche, en évoquant l’âge légal sans oublier le départ anticipé.

L’âge légal de départ à la retraite


En effet, la réforme des retraites prévoit de porter progressivement l’âge légal de départ pour un taux plein à 64 ans.

Et pourtant, partir à la retraite à 64 ans au lieu de 62 ne garantit pas forcément un taux plein.
Dans ce sens, pour toucher une pension à taux plein, il faut avoir cotisé suffisamment longtemps avant de partir à la retraite.

Apparemment, cette durée varie en fonction des générations, notamment 41 ans et neuf mois pour les actifs nés en 1958.
Cependant, le projet de réforme des retraites prévoit d’augmenter progressivement cette durée pour atteindre 43 ans en 2027.

Les conditions pour une retraite à taux plein


En effet, le fait d’atteindre l’âge légal de départ à la retraite ne garantit pas forcément une pension à taux plein.

Néanmoins, vous pouvez partir à la retraite mais avec une pension réduite ou continuer à travailler jusqu’à avoir suffisamment cotisé.
D’un autre côté, si vous avez suffisamment cotisé, vous pouvez partir à la retraite au taux maximum ou continuer à travailler.

Apparemment, si vous choisissez de travailler, une surcote va s’appliquer au montant de la pension que vous allez toucher.
Notamment, le calcul se base sur le nombre de trimestres de cotisations et se retrouve fixé à l’âge de 67 ans.

Le départ anticipé suite à la réforme retraite


En effet, pour pouvoir partir à la retraite avant l’âge légal, il faut remplir un bon nombre de conditions requises.

Dans ce sens, une carrière longue, un handicap ou une incapacité permanente d’origine professionnelle reconnue par l’Assurance maladie.
Mais encore, une exposition à l’amiante au cours de la carrière concernant les travailleurs crédités de points sur leur compte professionnel de prévention.

Apparemment, le projet de réforme des retraites prévoit un départ anticipé de quatre ans pour les carrières très longues.
Par ailleurs, les femmes ayant été en congé parental pourront bénéficier du système des carrières longues et pourront valider jusqu’à quatre trimestres.