Le couple emblématique de la saison 7 de « L’amour est dans le pré », Pierre et Fred font un triste bilan pour 2022. Ils ont évoqué les difficultés auxquelles ils se sont confrontés l’année précédente. Cependant, ils ne perdent pas espoir et croient fortement que cette nouvelle année serait meilleure.

« L’amour est dans le pré », Pierre et Fred font un triste bilan pour 2022


Pierre et Frédérique se sont rencontrés pendant l’émission « L’amour est dans le pré » en 2012. Devenus célèbres depuis leur participation au programme orchestré par Karine Le Marchand, les deux amoureux s’entretiennent de temps en temps avec ses fans sur Instagram.

Le 1er janvier 2023, les propriétaires d’une exploitation céréalière ont fait part à leurs followers l’année difficile qu’ils viennent de traverser. Dans leur message, on peut lire que 2023 serait une nouvelle chance pour eux, « une bouffée d’oxygène qui coule encore dans leurs poumons ».

Dans ce message Pierre et Fred s’ouvrent à cœur ouvert sur les difficultés qu’ils ont rencontrées depuis 2015. En effet, ils ont enduré d’épreuves assez compliquées en raison des aléas climatiques.

Le couple évoque notamment leur problème financier après un endettement élevé à cause des investissements et aux pertes d’exploitations. De surcroit, Pierre et Frédérique n’ont pas eu droit aux aides des institutions bancaires auxquelles ils ont espéré.

Ensemble pour le meilleur et pour le pire


Face à ces dures épreuves, Pierre et Fred restent très soudés. Ils espèrent et font en sorte de sortir de cette difficulté. Leur plus grande force serait leur amour. De plus, le couple emblématique de la septième saison de « L’amour est dans le pré » sait se serrer le coude. Pierre et Fred font un triste bilan pour 2022, mais ne perdent pas espoir. La nouvelle année leur offrira de nouvelles opportunités.

D’ailleurs, après dix ans de relation, certes, ils ont vécu des hauts et des bas. Mais le couple s’aime toujours comme au premier jour. En effet, ils ont vécu une depuis 2012 une très belle relation d’amour loin des regards indiscrets entre leur exploitation céréalière et leur production d’armagnac. En 2013, ils ont accueilli leur premier enfant, un petit garçon du nom de Gabriel.