Échaudée par l’erreur fatale Céline Dion, Lara Fabian redoute le syndrome du globus au risque de perdre ses voix. Dans ce sens, la diva québécoise qui doit conjuguer au quotidien avec ses spasmes musculaires souffre de ce syndrome. En même temps, un spécialiste nous apporte quelques explications à propos de cette maladie de la maman de trois garçons.

Lara Fabian syndrome du globus


En effet, l’ex-coach de The Voice Lara Fabian redoute le syndrome du globus et refuse de courir le moindre risque.

Par conséquent, elle prend la décision de ménager un peu sa voix ces derniers mois en refusant de se produire.
Dans ce sens, le magazine Histoires Vérités rapporte qu’elle préfère annuler sa présence à un grand événement organisé au Canada.

En même temps, celle qui participera à la Star Academy sur TF1 annonce cette nouvelle sur son fil Instagram.
Notamment, c’est avec le cœur lourd qu’elle affirme cette décision face ses fans mais elle estime que c’est nécessaire.

L’erreur fatale Céline Dion


En effet, l’ex-coach de The Voice Lara Fabian redoutant le syndrome du globus aurait constaté une irrégularité vocale depuis plusieurs.

Par conséquent, elle prend la décision de renoncer à participer dans cette fête magnifique qui célèbre le Canada.
Dans ce sens, la chanteuse préfère se résoudre à consulter une spécialiste ORL même si elle maitrise parfaitement son instrument.

En même temps, Lara Fabian se fixe comme seul objectif du moment du repos, du repos et encore plus de repos.
Et pourtant, Céline Dion qui souffre de spasmes musculaires mais également du syndrome du globus ne s’est pas ménagée.

Les explications d’un spécialiste


En effet, le Dr Jean Abitbol apporte des explications à ce propos dans le cadre de l’ouvrage Céline Dion, l’histoire vraie.

Dans ce sens, l’ORL et phoniatre s’occupe de la diva québécoise et de sa voix depuis vingt-quatre ans.
Apparemment, ce syndrome du globus se manifeste par un sentiment de boule dans la gorge ainsi que des sortes de spasmes.

Notamment, le spécialiste affirme que ces spasmes se produisent généralement quand on a vécu une période de stress relativement agressive.
En même temps, le Dr Jean Abitbol rajoute que la maman de trois garçons au plus mal effectue une réaction psychosomatique.