Laura Smet rechigne à parler de sa famille depuis des années, et encore moins depuis son combat sans fin avec sa belle-mère Laeticia Hallyday. Elle n’a pas hésité à lui lancer toutes les pierres même après la signature du traité de paix.

Maintenant, la chanteuse saisit l’opportunité pour parler ouvertement auprès du magazine Elle de son histoire de famille.

Laura Smet se lance dans un long-métrage


Laura Smet s’est pris de nostalgie lors d’une scène dans la série « La Garconne » qui sera bientôt dans le programme télévisé de France 2. La future maman est également en train d’écrire son premier long-métrage avec « un élan famille et écriture ». Le tournage d’une scène très particulier où on personnage se met à nue devant un peintre fait remonter quelques souvenirs.

« Petite, je voyais les modèles se mettre nus, j’étais hallucinée, mais c’était leur métier », confie-t-elle à Elle, distribué au grand public ce vendredi 28 août, avant de parler de ses grands-parents. « Ma grand-mère maternelle et mon grand-père paternel étaient tous les deux peintres », se rappelle-t-elle avec nostalgie.

Laura Smet partage les souvenirs du papa de Johnny


« Mon père était quelqu’un qui brûlait sa vie par tous les bouts. Il buvait comme un trou, ne dormait jamais. Je ne l’ai pas très bien connu » racontait Johnny Hallyday de son vivant. Il n’était même pas intéressé par la brillante carrière de son fils.

Ses confidences sur son lit de mort ont particulièrement choqué le rockstar : « Il mène sa vie, il a brillamment réussi, je lui souhaite tout le bonheur, mais à part ça je m’en fous ! » Malgré tout, le taulier a beaucoup regretté son absence en 2011 à Libération.