Les stars de la télévision détiennent d’anecdotes concernant des collègues. Des histoires qui ne font irruption que lors des grands jours.

C’était le cas de Nagui qui avait reçu une célébrité prestigieuse dans Taratata, et que ce dernier s’était très mal comporté. Bien évidemment, il n’a pas donné le nom du chanteur, mais a donné quelques indices pour l’identifier. Très récemment, c’était au tour de Laurence Boccolini de relater une anecdote concernant sa propre vie.

La télévision, un milieu sexiste qui se concentre sur l’image


Dans la société, la plupart du temps, les femmes doivent faire face à des propos sexistes et misogynes. En effet, on leur demande d’être à la fois professionnelles et belle en même temps. Elles doivent correspondre aux critères de beauté actuelle pour percer dans le milieu du travail. Heureusement, les temps ont changé, car certaines femmes ont inversé les tendances et ont pu briller. Hélas, il y en a toujours qui pensent que la femme est à la télé pour les beaux yeux des téléspectateurs.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par laurence boccolini (@lolobocco)

Ainsi avec le Maillon Faible, Laurence Boccolini a balayé tous les codes. Ainsi, elle prouve à tout le monde qu’on n’a pas besoin d’être maigres et souriantes pour attirer tous les regards. De plus, elle a même su mettre en avant son côté froid et distant. Une réussite qui est due aussi à son charisme et le fait qu’elle a su imposer un certain respect. Lors de son entretien auprès du magazine Gala, elle confie des anecdotes surprenantes, stupides et sexistes.

« Un jour, je prenais un café avec une productrice qui voulait monter avec moi et une autre présentatrice, un de ces projets. Ces derniers ne voient jamais le jour d’ailleurs, quand elle a mentionné la présence d’une troisième fille dans le casting. Elle a justifié son choix par : “Il faut bien une belle avec vous”. Je n’étais pas le modèle type de l’animatrice mince, jolie, jeune et passe-partout. On a été plusieurs à avoir dû défoncer des portes avec notre tête et on a encore des cicatrices… », avait-elle relaté. Des propos qui ont fait monter sa colère et elle a même eu une envie de lui jeter un verre au visage.

Laurence Boccolini sous les pluies des critiques


Laurence Boccoloni a aussi relaté une autre anecdote très éprouvante pour elle. « Quand j’avais 30 ans, je venais de la radio et je me lançais à la télévision. Et vous savez, on tentait de prendre des pincettes pour me faire des remarques négatives. Ça veut dire que mes supérieurs m’invitaient au restaurant et puis hop ! au café, ils me balançaient ce qui n’allait pas en espérant que la pilule passerait mieux. À la fin, ces invitations étaient ma phobie », déclare l’animatrice.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par laurence boccolini (@lolobocco)

Malgré tout cela, elle a eu une belle carrière depuis bien des années. Aujourd’hui encore, elle continue de tracer sa route. Vraisemblablement, elle va reprendre la place de Nagui sur Tout le monde veut prendre sa place. Cette émission existe déjà depuis quinze ans. Comme on le dit souvent, nouveau dirigeant, nouvelles règles. Des modifications que vous pouvez voir dans quelques jours. Malgré qu’elle ne fait pas partie des critères de beauté, Laurence Boccolini a su percer. Elle a rencontré des personnes qui ont su voir son talent et son potentiel.