Le batch cooking est une nouvelle méthode de cuisine très en vogue qui vous permet de cuisiner pour toute la semaine. Dans ce sens, avec cette technique, vous pouvez réaliser les cinq menus des cinq soirées à venir en quelques heures. Apparemment, cuisiner en série devient un véritable rituel du dimanche aux Etats-Unis comme cela apporte un gain de temps considérable.

Le « batch cooking »


En effet, ceux qui ne veulent plus perdre trop de temps à cuisiner chaque jour vont certainement adorer le batch cooking.

Dans ce sens, Delphine comme de nombreuses personnes vivant aux Etats-Unis adopte cette technique très en vogue.
Apparemment, elle consiste à préparer les plats des cinq soirées de la semaine lors du week-end qui précède.

De plus, il vous suffit trois heures de préparation pour réaliser les menus pour toute la semaine.
Autrement dit, préparer les plats des cinq soirées de la semaine à venir pendant le weekend pour optimiser votre temps.

Une technique très en vogue


En effet, nous pouvons traduire cette nouvelle méthode appelée le batch cooking par « cuisiner en série » en français.

Dans ce sens, cette nouvelle technique de cuisine très en vogue actuellement nous vient de New-York, aux États-Unis.
Apparemment, Delphine confie avoir commencé à utiliser cette méthode depuis quatre ans pour minimiser le gaspillage.

En même temps, à cette époque elle se lançait dans une démarche zéro déchet pour contribuer à la sauvegarde de la planète.
De plus, elle voulait également surveiller son alimentation et consommer local pour tenter de faire moins de courses.

Une nouvelle méthode de cuisine


En effet, avec cette nouvelle méthode de cuisine, Delphine parvient à réaliser cinq menus en seulement trois heures.

Dans ce sens, elle élabore les cinq menus des cinq soirées à venir pour quatre personnes.
Notamment, elle prépare son poulet basquais, son burrito à la mexicaine, ses lasagnes et quiches lorraines en même temps.

En même temps, légumes, riz, épinards partagent le faitout, et vont cohabiter au four.
De plus, Delphine tient à nous rassurer qu’on peut même faire du sucré et du salé sans transfert d’odeur.