En 2005, Damien Jouillerot a été nommé César du meilleur espoir masculin, pour son rôle dans « Les fautes d’orthographe ». Il n’avait que 19 ans à l’époque. Désormais âgé de 34 ans, le jeune homme a bien fait du chemin.

Qui est Damien Jouillerot ?


Le natif de Besançon est issu d’une famille d’horlogers, et d’une fratrie de quatre enfants. Son père a préféré l’orienter vers la boulangerie à cause de ses difficultés scolaires. Mais grâce à sa ténacité et à son audace, le jeune homme a pu percer dans le monde du cinéma tout en ayant une passion pour le dessin.

Sa carrière cinématographique


Damien Jouillerot a eu un rôle du haut de ses 16 ans dans « Monsieur Batignole ». Avec un avenir très prometteur, il a travaillé avec la direction de Jean Becker, Alain Chabat et notamment avec celle de Michael Haneke. Le petit garçon qu’il était est devenu ainsi une célébrité. En 2004, il était à l’affiche de « Malabar et princesse ». Mais aussi Damien Jouillerot a joué, pour la première fois, le premier rôle dans « fautes d’orthographe ». Depuis, il a été aperçu dans plusieurs films et téléfilm à l’exemple de « Père-fils thérapie », mais aussi dans « Meurtre à Orléans ».

Son devenir


Actuellement père de deux enfants, Damien Jouillerot a décidé de revenir sur sa passion de toujours, le dessin. C’est dans ce contexte qu’il a sorti son premier livre, « Crobards d’Amour », inspiré par son fils Gabin et d’une émotion pour une camarade. Le livre en question est paru sous le pseudonyme de Gibus. Un deuxième ouvrage est apparu peu après : « Paname d’amour », et il était en hommage à la ville de Paris. Fier de lui, Gérard Jugnot, celui que Damien Jouillerot considère comme son « père spirituel » a indiqué :
« Tu ne peux pas savoir comme je suis heureux et fier de voir la carrière que tu fais, dans le cinéma, dans le théâtre et dans les dessins ».