Alors que le couple semble être en harmonie, dans le fond le divorce du prince Harry et de Meghan Markle risque de tomber. Le duc et la duchesse de Sussex pourrait tout simplement afficher un mariage de façade. Cette séparation n’est pas à exclure, tout comme toutes les possibilités.

L’avis d’un expert


In Touch affirme que la famille royale, particulièrement le prince Charles se prépare à une éventuelle tempête dont un divorce. Malgré leurs deux enfants Archie et Lilibet, le prince Harry et Meghan Markle pourraient tout de même encore se séparer.

Un combat de divorce pourrait se préparer et les proches du prince Harry anticipent cette possibilité. Tout comme In Touch, the Women’s day va dans ce sens pour parler du mariage du second fils de Lady Di.

Collin Campbell, une spécialiste des personnes au sein de la couronne explique certains points sur le mariage du prince Harry et Meghan Markle.

Le divorce du prince Harry et Meghan Markle, un mariage fait de manipulation


L’experte en têtes couronnées aborde ce sujet de manière assez brute et sans détours. Elle affirme que le prince Harry est en effet sous l’emprise de son actrice de femme. Comme le prince Harry n’est pas aussi tenace que son aîné, Meghan Markle en aurait profité.

L’ancienne actrice de la série « Suits » n’aurait eu aucun mal à le mener par le bout de son nez. Avant de conclure, l’experte a déclaré qu’elle était inquiète pour l’avenir de la famille du prince Harry mais aussi pour le reste de la famille royale.

Un déménagement en territoire connu


La décision de partir pour la Californie viendrait de Meghan Markle. Par la suite, le prince Harry s’est retiré de la couronne et a décidé de vivre sa vie aux côtés de sa belle épouse sur le sol américain. Cependant, choisir la Californie n’était pas une décision à la va vite. Au contraire, c’était un coup bien calculé de la part de Meghan Markle.

Elle aurait choisi cet état à cause du soutien qu’elle va jouir dans les démarches de divorce. De ce fait, elle pourrait facilement empocher la moitié des biens et richesses du prince Harry. Cependant, le prince Harry a déjà pris des dispositions nécessaires pour avoir l’immunité diplomatique.

Il jouit donc d’une immunité concernant la juridiction pénale, ainsi que civile et administrative. Le prince Harry échappe donc à la compétence des tribunaux de l’Etat d’accueil, dans ce cas-ci la Californie. De ce fait, aucune mesure d’exécution ne peut être appliquée contre lui.