Qui dit décembre dit aussi Prime de Noël de la CAF. Toutefois certains bénéficiaires ne pourront recevoir leur prime qu’en début janvier.

Le montant de la prime de Noël maintenu

L’inflation et la hausse des prix ne cessent de réduire le pouvoir d’achat des Français. Aussi, les allocations et les aides sont les bienvenus pour que les ménages puissent arrondir leurs fins de mois. Ça tombe bien, le versement de la prime de Noël de la CAF approche à grand pas. Chaque année, le paiement s’effectue aux alentours du 15 décembre.

Quant au montant, il reste la même que les années précédentes, et ce malgré la situation actuelle. Malgré tout, cela représente quand même 152,45 euros par personne. Ce montant évolue d’ailleurs selon le nombre de personnes à charge. Pour un couple avec quatre enfants par exemple, la prime arrive jusqu’à 442,10 euros.

Qui peuvent bénéficier de la prime de Noël ?

Il faut savoir que cette prime n’est accordée qu’aux personnes dont les revenus respectent une certaine limite. Ainsi, seuls les bénéficiaires de certaines allocations pourront prétendre à la prime de Noël de la CAF, du MSA ou de Pôle emploi.

Il s’agit des personnes qui touchent des minima sociaux comme le RSA, de l’AER ou de l’ASS. De plus, une déclaration fiscale sur les revenus s’impose avant que la procédure ne se déclenche. Cette déclaration se fait normalement en mois de novembre de l’année en cours.

Un retard de versement pour certains bénéficiaires

Comme il a été dit précédemment, le paiement de la prime de Noël de la CAF s’effectue à la moitié du mois de décembre. Si on calcule le nombre d’affiliés à la CAF, à la MSA et à Pôle emploi, on atteint un total de 2,3 millions de bénéficiaires.

Malheureusement, certains de ces ménages ne recevront pas leur prime de Noël cette année. Les nouveaux bénéficiaires de l’allocation familiale de la CAF devront attendre un peu avant de recevoir leur part. Pour ces personnes, le versement se fera au mois de janvier 2023.