Le prince Albert de Monaco est sorti de son silence au sujet d’une réunion de type intervention familiale concernant sa femme Charlène. Selon lui, Charlène a déjà pris une décision et que lors de cette réunion, ils voulaient qu’elle le confirme devant eux.

La princesse de Monaco est actuellement en soin dans un établissement hors de Monaco, confirme le Prince Albert au magazine PEOPLE.

Elle veut se faire soigner en dehors de Monaco


Le couple a pris la décision de faire soigner Charlène, avec la présence des frères de Charlène, après seulement quelques jours de son retour à Monaco. Une annonce que le Prince de Monaco a faite durant un entretien exclusif avec le magazine PEOPLE.

Le souverain monégasque a affirmé qu’elle est atteinte d’un épuisement profond, qui touche à la fois l’émotionnel et le physique. Il annonce cela tout en faisant ignorance des diverses rumeurs concernant le couple. Il affirme notamment que sa guérison a besoin de traitement clinique d’au moins quelques semaines.

Concernant le retour de sa femme, Charlène, le prince Albert annonce que lors de son à Monaco d’Afrique du Sud depuis 11 jours, la situation allait bien durant quelques heures. Puis et évidemment, la situation a pris la mauvaise tournure. Elle n’allait pas en effet assez bien, poursuit le Prince de 63 ans.

Après une semaine après le 8 novembre elle annonce qu’elle se retire des festivités de la fête nationale du 19 novembre. Je jour où elle a partagé les photos de ses retrouvailles avec Albert, leurs jumeaux de 6 ans ainsi que le prince Jacques et la princesse Gabriella. À cela, elle annonce la fatigue générale profonde.

Une décision loin des rumeurs


Lors de cette interview, le prince souverain Albert de Monaco souligne quelques points au sujet des rumeurs sur son couple. Il affirme notamment que le problème est purement d’ordre sanitaire en disant directement que « cela n’a rien avoir avec notre relation. Je tiens à le préciser très clairement. Ce ne sont pas des problèmes au sein de notre relation ».

Il poursuit que l’état actuel de la Charlène est suite à des facteurs qui sont des affaires privées. Il ajoute à cela qu’elle était vraiment fatiguée autant sur le plan physique qu’émotionnel. La princesse était dépassée par cette fatigue et ne pouvait pas assumer pleinement ses fonctions officielles que ce soit sur la vie générale et même sur le plan familial.

Rappel, la princesse avait été immobilité en Afrique du Sud depuis le mois de mai. Cela suite à une infection ORL dont elle avait besoin de chirurgies correctives durant ses 6 moins. À savoir, même ses enfants se sont déplacés là-bas, car elle était encore trop faible pour revenir à Monaco.

Prince Albert de Monaco : des raisons purement médicales

Albert souligne qu’il s’agit évidement des conséquences de ces diverses chirurgies et traitements qu’elle a eus durant ces 6 mois. « Je peux dire qu’elle souffrait d’une fatigue incroyable. Elle n’avait pas bien dormi depuis plusieurs jours et elle ne mangeait pas du tout bien. » Dixit le prince. Il affirme que cela pouvait la rendre vulnérable face à des maladies comme le rhume ou la grippe ou le COVID ».

À savoir, les bon nombres de rumeurs concernant le couple ont été fondées à cause de l’absence de Charlène à Monaco. Une absence qui avait fait raté la princesse des fêtes de son 10e anniversaire de mariage. Face au publique, le couple nie totalement les rumeurs, par contre, depuis que cette nouvelle sur sa santé a été annoncée, les rumeurs refont surface.

La maladie, affirme le prince lors de l’interview est ni le COVID, ni un souci lié au cancer. Il ajoute également, ni d’ordre relationnelle personnelle. Il ajoute, que si le publique veut parler d’autres types de spéculation, ne n’est pas un cas lié à la chirurgie plastique ou au travail du visage.

Une réunion de décision, mais aussi de soutien dit le prince Albert de Monaco


Pour aborder le sujet de traitement, Albert annonce que Charlène de Monaco privilégiait déjà le traitement « ailleurs en Europe ». C’est à cause de ce choix que la décision final nécessitait une réunion de type intervention famille.

Sa décision a déjà été prise disait le prince. Il voulait tout simplement qu’elle le confirme devant la famille pour pouvoir marcher en un seul sens. De plus, selon le prince, elle avait déjà une idée bien faite, que son traitement nécessiterait beaucoup de repos ainsi que d’avoir des soins bien encadré. Cela, selon elle est une évidence, que Monaco ne serait pas l’idéal. Il termine les raisons par le fait qu’à raison de confidentialité, Monaco ne serait le bon choix.

Lors de la réunion familiale, tout le monde savait déjà que se faire soigner en dehors de Monaco état son choix. Par cette occasion, ils voulaient lui monter qu’ils étaient de tout cœur avec elle et qu’ils la soutiennent.

Pour Gabriella et Jacques, le prince dit qu’ils vont lui rendre visite là-bas. Il ne peut pas dire précisément à l’avance, mais il affirme qu’à chaque occasion avec feu vert médical, ils iront. Concrètement cette décision du couple nécessite un respect de la vie privée. Le prince déclare par cela qu’elle a besoin d’intimité. En tant que famille de personnalité publique, en cas de problèmes de santé, elle mérite la vie privée comme tout le monde.