Ce 17 juillet, France 3 diffuse le documentaire « Jean-Jacques Goldman de l’intérieur ». L’occasion de revenir sur la carrière du très populaire, mais aussi discret auteur-compositeur. C’est à Londres qu’il vit dans l’anonymat, mais son public l’aime toujours autant.


Il a signé les chansons parmi les plus populaires de la variété française, pour lui ou pour les autres. Rares sont les chanteurs aussi aimés que Jean-Jacques Goldman. Ce 17 juillet, France 3 consacre même son prime-time à l’artiste, élu neuf fois personnalités préférées des Français. Un véritable exploit vu que, depuis plusieurs années, il fait tout pour se tenir loin des caméras et de sa vie d’artiste et savoure sa tranquillité a Londres.


Dans la capitale britannique, le musicien peut s’occuper de ses trois jeunes adolescentes. Elles sont le fruit de son union avec sa compagne Nathalie Thu Huong-Lagier, doctorante en mathématiques, qui a toujours fait de la discrétion sa ligne de conduite. La famille jouit d’un anonymat qu’ils chérissent, mais Jean-Jacques Goldman ne renie pas pour autant la France et rentre régulièrement dans sa maison de Marseille, ville où habitent ses trois enfants nés de son premier mariage.

Jean-Jacques Goldman : le retour ?

De par sa discrétion, chaque apparition de Jean-Jacques Goldman devient un événement. Récemment, le chanteur est sorti de son silence en dédiant une chanson afin de soutenir les personnels soignants. Hugues Aufray, affirme avoir reçu sa visite dans un studio d’enregistrement de Londres. Les fans, eux, espèrent toujours un retour en bonne et due forme. Si Jean-Jacques Goldman ne s’est pas montré au 30 ans des Enfoirés, c’est désormais les Jeux olympiques parisiens de 2024 qu’ils espèrent le voir apparaitre. Affaire à suivre…