À l’aube de la sortie de son nouvel opus, Mylène Farmer se livre sur son terrible secret. La chanteuse fait des confidences sur sa fin.

Mylène Farmer : nouvel album

La réputation de la chanteuse n’est plus à faire. Avec un fan club dédié, le succès de son douzième opus studio semble déjà assuré. Intitulé L’Emprise, ce nouvel album sort cette semaine et deux extraits sont déjà en ligne. « À tout jamais » et « Rayon vert » nous donne déjà la couleur de cet opus auquel Mylène Farmer a consacré tant de temps.

En plus de cet album, la chanteuse rousse gâte ses fans en proposant une tournée pour 2023. D’ailleurs, cet évènement baptisé Nevermore affiche déjà complet. Dans le dernier numéro du Journal du dimanche, elle disait avoir hâte de retrouver le public. Malgré tout, elle pense ne pas être à la hauteur.

La fin de la chanteuse approche

Alors que Mylène Farmer nage dans le succès, le Magazine Ici Paris parle de la fin de sa carrière. L’album qui va sortir pourrait bien être son dernier. Quand on lui a demandé si c’était vraiment le cas, la chanteuse a préféré éviter le sujet. Elle raconte à quel point il est difficile de ne pas être sidérée par la fin d’un monde. « Cela crée un grand vide et un chaos mental » a-t-elle ajouté.

D’après celle qui est de nouveau un cœur à prendre, on ne connaît pas les contours du nouveau monde qui se profile. Mais une chose est sure, le passage risque de se faire dans la violence. Elle semble alors angoissée à cette perspective. Et pour Ici Paris, elle refuserait le combat de trop.

Mylène Farmer : cette fin qu’elle prévoit

Le magazine people fait également référence à une autre fin pour l’artiste. Le secret qu’elle garde serait son choix d’avoir recours à l’euthanasie. Au moment venu, elle aura donc recours à une aide médicale pour sa fin de vie.

La belle rousse partage d’ailleurs ce combat avec Line Renaud et Alain Delon. Mylène Farmer aurait rencontré Marie de Hennezel il y a quelques années. La chanteuse aurait été touchée par la dévotion de cette femme à ces personnes qui ont besoin d’accompagnement. Depuis, elle souhaite donc qu’on l’« assiste pour sa fin de vie».