A la fin du journal de 13 heures, Leïla Kaddour, anéantie, n’a pas su retenir ses larmes en annonçant une nouvelle bouleversante. Il s’agit de la mort de Pascal Josèphe, l’ancien directeur des programmes de la chaine.

Leïla Kaddour anéantie et bouleversée

Au moment d’annoncer la disparition de Pascal Josèphe sur le plateau du journal de 13 heures, Leïla Kaddour a été submergée par l’émotion. Alors qu’elle achevait la présentation du JT, sa voix était loin d’être assurée. Pourtant, elle a dû annoncer la mauvaise nouvelle auprès du public.

Puis, elle a commencé l’annonce de la disparition de Pascal Josèphe. Selon ses propos, c’était un grand monsieur de la télévision, un ancien directeur des programmes de France 2 et France 3 et un grand professionnel. En effet, il a contribué énormément au lancement de beaucoup d’émissions comme Taratata et Froufrou. Avant même la fin de sa déclaration, la complice de Nagui a fondu en larmes devant les caméras.

Prenant son courage à deux mains pour poursuivre, elle a ajouté que la présidente Delphine Ernotte salue un seigneur de la télévision Public. Enfin, elle a terminé en soulignant que toute l’équipe transmet leur pensée à la famille, aux enfants et aux proches du défunt.

Pascal Josèphe, un grand homme

Agé de 68 ans, Pascal Josèphe avait été candidat à la présidence de France Télévisions en 2015. Malheureusement,  à l’issue du vote du CSA, il était arrivé en deuxième position. Tout au long de sa carrière, cet homme aura construit les antennes de diverses chaines de télévisions autant privées que publiques. Parmi eux, on peut citer TF1, la Cinq, France 2 et France 3. De plus, il est également le fondateur du cabinet de conseil IMCA.

Le dimanche 20 Novembre 2022, Pascal Josèphe a livré son dernier souffle à son domicile. C’était le matin de son 68ème anniversaire. Selon les informations reçues, il serait décédé des suites d’une maladie foudroyante.

Ce grand homme a vu le jour en 1954 à Chinon et débute sa carrière en 1978 à la mairie de Lille en qualité de responsable de l’information. Selon son ami Olivier Zegna Rata, pour lui, la télévision n’était pas juste un divertissement. En fait, il voulait des programmes qui aident à réfléchir sur la société et qui apportent de la compréhension.