Plusieurs personnes oublient de réclamer les aides de la CAF qui cumulent jusqu’à 10 milliards d’euros. En effet, cette somme astronomique regroupe plusieurs prestations sociales non réclamées au niveau de cette institution.

Comment savoir si vous êtes bénéficiaires des aides de la CAF ?


Comment savoir si vous êtes bénéficiaire d’une aide jusqu’à 330 euros par mois de la CAF ? Les gestes à adopter restent simples. Si vous touchez un revenu modeste et même sans aucun revenu, il suffit de contacter la CAF locale. D’ailleurs, un site internet dédié vous permet de connaitre tous vos droits. De ce fait, commencez par une simulation sur le fameux site.

Vos revenus, la situation de votre foyer et de petits détails vous seront demandés lors de cette simulation. Pour ce faire, vous n’avez besoin que de quelques minutes. De plus, c’est gratuit. Une fois cette simple démarche effectuée, vous saurez si vous avez droit à cette aide de la CAF de 330 euros par mois.

Vous pouvez également nous renseigner directement à un conseiller en prenant rendez-vous avec votre CAF locale.

Les aides de la CAF non réclamées


Étrangement, près de 10 milliards d’euros chaque année reste non réclamés pas les ayant-droit. À souligner toutefois qu’il s’agit de la partie du budget annuel pour les aides sociales. En effet, la grande partie de ces aides non réclamées concerne la non-utilisation de l’allocation adulte handicapée appelée communément AAH. Puis il y a également l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé ou AEEH.

Le taux de non-recouvrement s’élève entre 61 % et 85 %. Tout cela pour dire que plusieurs foyers ayant un membre de la famille handicapée se privent d’une aide économique qui peut les aider en ces temps difficiles.

En effet, si d’autres ignorent complètement l’existence de ces prestations, d’autres ne comptent pas se compliquer la vie avec les procédures administratives. Mais il se peut d’ailleurs que plusieurs d’entre eux refusent par principe.

Les autres prestations les moins demandées


Les aides au logement sont également une des prestations les moins demandées auprès de la CAF. Les spécialités de MesAllocs.fr annoncent de ce fait que le taux de non-recours est de 37 %. À souligner que le taux varie selon chaque région. Par exemple, dans le Creuse et le Cantal, 72 % des bénéficiaires potentiels ne demandent pas cette aide. Pour expliquer ce taux élevé, de nombreux étudiants vivent encore chez leurs parents.

Pour le Revenu de Solidarité Active, ou RSA, le taux de non-recours s’élèvent jusqu’à 35 %. Dans la région de la Vendée et de la Haute-Savoie, il dépasse les 70 % de bénéficiaires potentiels. Cela s’explique en raison de l’absence de soutien dans les zones très rurales.