Les calendriers de l’avent sont une tradition incontournable pour les enfants comme pour les adultes. Voici alors comment tout a commencé pour cette pratique.

Les calendriers de l’avent : une origine religieuse

Beaucoup ne sont pas d’accord sur les traditions de Noël. Par exemple, certains veulent ouvrir les cadeaux le 24 décembre alors que d’autres le 25. Mais une pratique met tout le monde sur la même longueur d’onde. Il s’agit du plaisir des Calendriers de l’avent. Ils nous aident à patienter jusqu’à la nuit de Noël, récompensant chaque jour avec un cadeau.

À l’origine, le mot « avent » provient du latin adventus, qui signifie avènement. Ce mot fait référence à la naissance de Jésus Christ. Aussi, cette tradition a pour origine la religion chrétienne. Depuis une centaine d’année, ils servent à compter les jours avant l’avènement du Christ.

D’une tradition à un objet pour enfant

Plus récemment, l’Allemagne a participé à la transformation de cette pratique en une tradition pour les enfants. En effet, à partir du 19e siècle, les familles chrétiennes allemandes distribuaient des images aux plus jeunes à l’approche de Noël. Ces images pouvaient être une scène de la bible ou une incitation à faire une bonne action.

Un libraire allemand du nom de Gerhard Lang a ensuite pris l’initiative d’en faire un calendrier imprimé. Celui-ci était décoré de 24 illustrations pouvant être des scènes religieuses ou des symboles de l’hiver. Dans ces calendriers de l’avent, l’enfant découvrait alors des paysages enneigés ou des sapins.

Les calendriers de l’avent modernes

Il est bien loin le temps des illustrations et des images. De nos jours, ces calendriers contiennent du chocolat, des jouets et autres accessoires. Ce qui est beaucoup plus attirant pour le consommateur moderne. C’est une pratique qui fut mis en vogue en 1958. En effet, les entreprises ont décliné le contenu des calendriers de l’avent en des produits plus demandés par la clientèle.

On en trouve désormais avec des produits de beauté ou encore des versions pour animaux. On vend même certains modèles à plus de 1000 euros. Mais au moins le principe reste le même : un jour à la fois jusqu’au jour de Noël.