Nous vous rapportons dans cet article les conseils d’un psychiatre pour calmer son cerveau en surchauffe et refroidir son mental. Dans ce sens, Nicolas Belleux décide de livrer quelques astuces pour s’apaiser quand la tension monte. En même temps, la situation actuelle face à l’inflation, la crise sanitaire favorise l’apparition des troubles anxieux dans la population.

Les conseils d’un psychiatre


En effet, la clinique suisse Nescens, où officie Nicolas Belleux, psychiatre, se spécialise dans l’hygiène mentale une partie de la Cure Reset.
Dans ce sens, le psychiatre souhaite aider la population à calmer son cerveau en surchauffe et refroidir son mental.
Apparemment, face au niveau de stress qui explose au détriment des capacités physiques et psychiques, il propose quelques astuces.
Notamment, les jeunes s’inquiétant pour l’avenir et les femmes visant la perfection dans tous les domaines deviennent sujets à une dépression.

Par conséquent, Nicolas Belleux apporte quelques idées pour préserver un espace intérieur le plus sain possible en toute circonstance.
En effet, le trio magique sport, nutrition, sommeil représente la base de cette solution mais il faut éviter le plus.
Autrement dit, prenez l’habitude de remplacer au lieu de rajouter dans votre emploi du temps déjà plein.
Notamment, ce petit geste qui peut paraitre anodin peut vous sauver d’un état d’anxiété et de dépression.

Calmer son cerveau en surchauffe et refroidir son mental


En effet, pour calmer son cerveau en surchauffe et refroidir son mental, nous pouvons commencer par revisiter notre journée.
Dans ce sens, pour revoir l’ordre du jour et ainsi définir notre liste de priorités pour éviter de perdre du temps.
Notamment, par le bais des écrans, les réseaux sociaux qui nous hypnotisent et absorbent tout notre temps.
Par conséquent, nous devons fixer un cadre temporel pour éviter que ces petites distractions ne finissent pas nous perdre complètement.
Apparemment, une alarme au bout de 15 ou 30 minutes peut vous permettre de reprendre conscience et se concentrer sur vos priorités.

En même temps, le psychiatre souligne que chaque individu doit tenter de retrouver la technique qui lui correspond.
Par exemple, deux heures de méditation ou de respiration, c’est fantastique, mais cinq petites minutes peuvent suffire.
Par ailleurs, le fait de panacher les activités permet de briser la monodiète et retrouver une certaine source de motivation.
Pour terminer, débutez et terminez votre journée par un moment de gratitude, et n’oubliez pas de rire tous les jours.