Avec le temps, les fondateurs des Enfoirés disparaissent de plus en plus. Cette grande institution est donc mieux maintenant ou avant. À l’approche de leur trente-cinquième anniversaire, une nouvelle qui risque de tout faire basculer.

Les Enfoirés, un grand combat


« Aujourd’hui, on n’a plus le droit ni d’avoir faim ni d’avoir froid » est l’hymne des Enfoirés. Des paroles que Jean-Jacques Goldman a écrit. 12 petits mots qui arrivent à tout dire sur l’objectif des Restos du Cœur. Malheureusement, les ventes du disque et les dons ne suffisent pas à renflouer la caisse. C’est ainsi qu’est né le concept du spectacle qui fut baptisé Les Enfoirés en hommage au grand Coluche. Ainsi pour récolter plus de fonds, c’est devenu un rendez-vous annuel de bon nombre de célébrités. Pour ceux qui ne peuvent pas assister au concert, il y avait aussi des albums. Vraisemblablement, tout ce qui participe à ce spectacle travaille gratuitement. Cet évènement compte à peu près 450 personnes sur place. C’est une grande organisation qui se passe durant dix jours, ou tout ce petit monde s’investit comme jamais.

Des figures emblématique s’en va


Toutefois, des rumeurs circulent à propos des Enfoirés depuis quelques années. Vraisemblablement, c’est au début des années 2000 que Renaud a fait des confidences poignantes. En effet, il déteste le mélange des genres. « On me présente à chaque fois des duos improbables. Je n’ai pas envie de chanter avec Mimie Mathy, Christophe Maé ou Patrick Timsit. Ni de me déguiser en clown pour interpréter “La Mamma” d’Aznavour », déclare-t-il. Par conséquent, il a décidé de ne plus faire partie de la troupe de Les Enfoirés. De son côté, Yannick Noah est dérangé par l’organisation en coulisse. Il trouve que c’est indécent d’être logé dans un hôtel de luxe. Pourtant, ils vont récolter des fonds pour ceux qui n’ont pas de toit sur la tête. Ainsi, lui aussi a mis les voiles.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Les Enfoirés (@enfoiresofficiel)

En 2016, c’est un visage emblématique qui quitte le navire. Il s’agit de Jean-Jacques Goldman qui se chargeait des choix des chansons ou les rôles de chacun. Il gérait tout de main de maitre. Bien évidemment, le chanteur a expliqué son geste avec une longue lettre. Apparemment, il n’a plus « la créativité, les idées, la modernité que nécessite une telle émission ». Une mauvaise nouvelle pour la troupe.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Les Enfoirés (@enfoiresofficiel)

Tout le monde veut quitter le navire


Avec ses 26 participations, Michael Jones détient le record absolu d’engagement auprès des Enfoirés. Après lui il y avait Mimie Mathy ou Zazie. Ainsi, cette fois, à cause de son perfectionnisme l’ancien acolyte de Jean-Jacques Goldman prit une grande décision. Il veut passer de l’autre côté. « L’année prochaine, j’envisage de faire une tournée des Restos du cœur. Je vais jouer pour les bénévoles, là où les gens viennent manger », annonce-t-il. Un projet qui est complètement louable. De plus, d’autres artistes vont peut-être le suivre. Les impacts de l’épidémie du coronavirus brisent vraiment le cœur de Michaël Jones. « Il y a un maximum d’étudiants qui vont aux Restos du cœur, car ils n’ont plus les moyens de se nourrir. Avec la fermeture des restaurants, tous les petits boulots n’existent plus. Pour eux, c’est vraiment dur », confie-t-il.