Les mots CHOCS d’Emmanuel Macron lors du conseil des ministres de rentrée du 24 août décrivent les mois à venir. Dans ce sens, face à la situation actuelle, le président de la République effectue un bilan dans une lettre aux Français. En même temps, cette nouvelle ère pour la France se caractérise par la fin de l’abondance et de l’insouciance.

La fin de l’abondance et de l’insouciance


En effet, les mots CHOCS d’Emmanuel Macron que tout le monde a pu entendre implique une nouvelle ère pour la France.

Dans ce sens, le président annonce avec un ton ferme la fin de l’abondance, d’une forme d’insouciance et également celle des évidences.
Apparemment, le chef de l’État affirme que pour pouvoir remporter cette bataille nous devons effectuer des sacrifices.

Notamment, des efforts de la part de chacun sur le plan culturel, civilisationnel, mais également technologique et surtout économique.
Par ailleurs, le président justifie ces sacrifices à venir par l’inflation, le changement climatique et la guerre en Ukraine.

Les mots CHOCS d’Emmanuel Macron


En effet, les mots CHOCS d’Emmanuel Macron durant ce conseil des ministres les incitent à s’exprimer avec clarté et sans catastrophisme.

Dans ce sens, pour le président de la République française, réaffirmer l’unité de son gouvernement représente une priorité absolue.
Notamment, dans le but de consolider la souveraineté ainsi que l’indépendance française et européenne.

Par ailleurs, le chef de l’État revient sur la guerre en Ukraine, la période de sécheresse sans oublier les incendies ravageurs.
Apparemment, par cette forme d’urgence dans son discours le président déclare que la France n’a plus le choix entre atténuation et adaptation.

Pouvoir d’achat, crise climatique, emploi


Par ailleurs, le président de la République tient à répondre aux questions qui titillent les français concernant son quinquennat.

Dans ce sens, le chef de l’État revient sur les principales préoccupations de la population dans sa lettre publiée par Challenges.
Notamment, le sujet délicat de la crise climatique, le pouvoir d’achat et l’emploi, selon une étude d’opinion de la publication.

Apparemment, Emmanuel Macron souligne par le biais de cette étude les orientations pour la France que nous suivons depuis cinq ans.
Par la suite, la campagne présidentielle maintient cette direction et nous allons continuer dans ce sens.