Le concept de l’émission “Les Z’amours” est de prouver d’une manière ou d’une autre que l’on connait absolument tout sur son ou sa partenaire. C’est d’ailleurs pour cette raison que Bruno Guillon pose les questions à l’un des couples à l’insu de l’autre.

Les réponses reçues mais surtout les réactions des partenaires donnent plus de couleurs à cette émission de divertissement. Questionné sur la raison pour laquelle ils suivent ce programme de la chaîne France 2, les téléspectateurs affirment que l’ambiance y est pour quelques choses.

Des moments embarrassants pour le couple


L’émission “les Z’amours” du samedi 08 août dernier est plein de moments embarrassants. Bruno Guillon y a accueilli trois couples comme d’habitude. La règle du jeu n’a pas changé non plus. Elle consiste à répondre aux questions intimes au sujet du couple ou l’un d’entre eux. Les bonnes réponses impliquent une forte connaissance de son partenaire et permettent de gagner.

Une malaise s’installe sur le plateau de France 2 lorsque l’animateur a posé des questions concernant l’usage de préservatif. Un autre candidat fut surpris lorsqu’on a évoqué comment a-t-il séduit sa compagne. Il semble que les candidats n’ont pas réellement pris en compte ce qu’ils devraient dire pour jouer le jeu et gagner le lot à la fin de l’émission.

La question qui fâche


Loïc et Laura figurent parmi les participants a l’émission du samedi dernier. Bruno Guillon a posé cette question aux participants :”Si votre chéri invitait toutes les filles qui ont fait un petit tour sous sa couette, ça ressemblerait à un tête-à-tête avec vous ? Un repas en petit comité ? Ou alors ce serait un grand banquet, et il leur faudrait une salle des fêtes ? ».

Visiblement Laura commençait à se montrer gênée en attendant que les autres répondent. A son tour, Bruno Guillon lui a posé à nouveau la question et la jeune femme répond avec gêne :” banquet alors, plus on est de fous plus on rit ! ». Pour détendre l’atmosphère, Bruno Guillon lui demandait une estimation du nombre de conquêtes de son compagnon. La jeune femme a répondu simplement ne pas vouloir connaître ce chiffre.