Lidl en alerte, un client a été surpris en train de voler à l’étalage. Le roi des magasins discount fait face à une situation délicate. Les médias mettent le zoom sur la manière dont Lidl gère la situation.

Lidl en alerte


Les voleurs à l’étalage sont monnaies courantes. D’habitude, ce sont des jeunes qui s’amusent ou bien des adultes mais cette fois, l’histoire est un peu plus complexe. Cette fois, c’est une charmante vieille dame qui avait volé dans les rayons du grand magasin. Elle avait de grandes difficultés financières et Lidl avait porté plainte contre elle.

Cette histoire se passe en Grèce et prend une ampleur incroyable. Les clients du magasin avaient alors décidé de protéger la vieille dame et ont ensuite boycotté Lidl jusqu’à ce qu’il retire la plainte. Ils avaient pitié de la vieille dame et ont ensuite jugé que la plainte était de trop, comme elle avait déjà des difficultés financières.

Il dépose une plainte puis la retire


Voyons cette affaire de plus près. La présumée voleuse est dame retraitée qui ne touche pas plus de 800 euros de retraite. Elle était alors obligée de piquer sur les étalages du magasin pour subvenir à ses besoins. Par contre, Lidl est une victime permanente des vols à l’étalage. Evidemment, cela provoque des pertes pour le magasin mais à quel point ?

D’après le détaillant allemand, les pertes sont d’une ampleur inimaginable. Cependant, comme une vague d’empathie a soufflé sur les clients de Lidl, ils ont réussi à convaincre le magasin de retirer la plainte faite à l’encontre de la retraitée. Lidl fait preuve de compassion, compte tenu des difficultés financières que la retraitée doit gérer.

Le vol en question


La vieille dame avait fait ses courses à Lidl le 12 février. Mais cependant une fois à la caisse, elle avait refusé de payer certains produits alimentaires s’élevant à 40 euros. La sécurité l’avait alors repérée et elle était entrée dans une grande colère. Alors qu’elle s’excusait d’avoir volé, la vieille dame a encore plus expliqué les raisons de ce vol.

Elle avait affirmé qu’elle avait invité ses enfants à dîner. Son plaidoyer fait fondre le cœur des clients qui lui proposent de payer les courses à sa place. Compte tenu des circonstances, le gérant décide de retirer la plainte.