Ce samedi 27 février dernier, Loana est enfin sortie de l’hôpital où elle était admise en urgence après une overdose. Ainsi, à travers un long communiqué, la jeune femme a éclairci la situation et charge son amie Sylvie Ortega Munos.

L’état actuel de Loana


Le lundi 22 février, le média StarMag annonce l’hospitalisation de Loana après une overdose. Toutefois, ce samedi 27 février, la star des téléréalités a mis les choses au clair depuis sa clinique psychiatrique. Effectivement, le chroniqueur Guillaume Genton avait annoncé sur TPMP qu’elle avait fait une overdose au GHB. De son côté, la jeune femme avait démenti cette théorie. Selon Loana elle a eu une « intoxication médicamenteuse ». C’est pourquoi elle a été « enfermée dans une chambre blanche, sans télé, à regarder le plafond ». Vraisemblablement, c’est son amie qui lui a donné ces médicaments pour la tuer. Mais, dans ce courrier, Loana va plus loin en déclarant avoir reçu ces médicaments de Sylvie Ortega “pour la faire crever”. Une accusation qui peut avoir une lourde conséquence à son amie.

Toutefois, elle est sortie du coma « au bout de quelques heures ». Cependant, les médecins ont cru que Loana a voulu se suicider. Bien évidemment, ils ont compris qu’elle a juste pris un calmant basique. « On avait voulu me faire bien pire. Et pas l’inverse » martèle la star de Loft Story. De son côté, Sylvie Ortega avait confié sur TPMP ne l’avoir donné que du Xanax sous la langue.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Loana 👑 (@loana_karesdanje)

Elle prend la défense de Sylvie Ortega


« J’ai même les analyses pour prouver que je ne me droguais plus. Ni alcool… Intoxication médicamenteuse !!! C’est tout. Je ne suis pas dépressive ni autre chose, au contraire » annonce Loana. Vraisemblablement, elle aurait juste pris deux Temesta et deux Xanax (des anxiolytiques). Elle a aussi ingéré deux Imovane (un somnifère). Un renseignement que son ami Eryl Prayer avait relayé sur Twitter ce vendredi 26 février dernier.

Selon Sylvie Ortega, la situation commence à dépasser Loana. « Entre le fait d’avoir failli mourir, d’être enfermée depuis 5 jours en clinique psychiatrique et être pris pour une folle. Ça devient un peu trop ingérable » déclare la jeune femme. En effet, ce 26 février dernier, elle et Sylvie Ortega Munos ont partagé ses SMS sur Instagram.