À 34 ans, Lucie Bernardoni a reçu sa première dose du vaccin AstraZeneca, normalement interdit au moins de 55 ans. Souffrante, elle raconte ses difficultés aux effets secondaires et pousse un gros coup de gueule sur Twitter.

Lucie Berbardoni reçoit sa première dose de vaccin AstraZeneca


La campagne de vaccination contre la Covid-19 continue sur le territoire français. Et le vaccin AstraZeneca a créé beaucoup de polémique. Face aux craintes, le gouvernement a suspendu « par précaution » son injection. Pour cela, des recherches approfondies sur cette injection suédo-britannique ont été menées l’Agence européenne des médicaments. Alors qu’après quelques jours de recherches, le gouvernement a donné le feu vert aux professionnels de santé pour reprendre la vaccination. Pour sa part, l’ancienne candidate de la Star Academy, Lucie Bernardoni a reçu sa première dose de vaccin AstraZeneca. Pourtant, quelques heures après, elle s’est confié sur Twitter et dévoile ses effets secondaires.

Des effets secondaires insupportables


Malgré que Lucie Bernardoni ne soit âgée que de 34 ans, elle a pu recevoir le vaccin d’AstraZeneca. Pour cause, elle souffre d’une « maladie chronique » selon ses explications sur Twitter. Malheureusement pour la femme de Patrice Maktav, depuis qu’elle a reçu son vaccin le lundi 22 mars dernier, elle présente des effets secondaires qu’elle a du mal à supporter. Pour cela, elle décide de partager ses sentiments sur les réseaux sociaux. Sur l’oiseau bleu, la chanteuse s’insurge : « Je suis maintenant, comme bon nombre de personnes de moins de 55 ans vaccinées avec AstraZeneca, en train de souffrir depuis 24 h de nombreux effets secondaires : Fièvre, clouée au lit, impossible de marcher. On est des cobayes? ».

Elle s’insurge sur les réseaux sociaux


Mais Lucie Bernardoni ne s’arrête pas là. En effet, elle s’en prend au gouvernement. Effectivement, l’AstraZeneca est réservé aux personnes de plus de 55 ans. Alors que la jeune femme a pu recevoir sa première dose. Une situation qu’elle ne comprend pas. Ainsi, elle pousse un gros coup de gueule : « Soyez clairs @Sante_Gouv et @EmmanuelMacron! On ne sait plus quoi penser. Vous envoyez des gens sur des plateaux télé #COVID19 dire que #AstraZenaca est interdit aux moins de 55 ans. Bordel, c’est faux. On est cloués au lit pour la plupart avec ce vaccin. Alors, on fait quoi? ». Agacée par la situation, la chanteuse interpelle le gouvernement : «C’est trop tard, je suis vaccinée, et je dois vivre avec une peur de plus? Vous faites honte».

Mais un internaute témoigne de son état de santé après avoir reçu sa première dose d’AstraZeneca. Selon le témoin : «Également vacciné dans le cadre d’une maladie chronique, j’ai 52 ans et hormis un bref passage de fièvre à 38 degrés, je n’ai rien eu. Et encore moins dans mon entourage! J’ai été beaucoup plus HS lors du dernier vaccin contre la grippe».

Deux témoignages qui vont dans deux sens différents. Alors plusieurs questions se posent. En tout cas, le gouvernement n’est pas prêt de boycotter le vaccin AstraZeneca. Pour cause, il sera bien une des solutions pour s’en sortir de cette pandémie du Covid-19. D’ailleurs, le pourcentage des effets secondaires liés à cette injection correspond parfaitement à la norme.