Face à la nouvelle tendance TikTok, les experts nous mettent en garde face au danger de l’utilisation de la Biafine. Dans ce sens, cette tendance beauté provient de jeunes influenceuses américaines qui utilisent cette crème sur leur visage. En même temps, nous pouvons retrouver sur les réseaux sociaux de nombreuses vidéos à ce propos ces derniers jours.

Nouvelle tendance TikTok


En effet, la nouvelle tendance beauté en vogue sur la plateforme TikTok préconise l’utilisation de Biafine comme crème de jour.

Dans ce sens, de jeunes influenceuses américaines se servent de la Biafine comme crème hydratante de jour ces derniers jours.
En même temps, elles invitent leur communauté virtuelle à essayer ce produit soi-disant miraculeux pour un teint parfait.

Par conséquent, cette pratique qui représente un grand danger pour la peau devient rapidement très populaire sur les réseaux sociaux.
Apparemment, comme il s’agit d’un produit pharmaceutique qui n’est strictement pas destiné pour le cosmétique malgré le résultat assez satisfaisant.

Danger de cette nouvelle tendance beauté


En effet, la Biafine sert à apaiser les brûlures superficielles ou les érythèmes mais les influenceuses la qualifient de produit miraculeux.

Dans ce sens, l’utilisation de Biafine comme crème de jour sur une peau saine entrainera des séquelles par la suite.
Apparemment, sa composition et ses principes actifs ne sont strictement pas destinés à hydrater une peau saine.

Et pourtant, la nouvelle tendance TikTok pousse de plus en plus de jeunes femmes à s’appliquer cette pommade sur leur visage.
Notamment, le hashtag Biafine compte plus de 10 millions de vues sur la palteforme TikTok au moment où l’on parle.

L’utilisation quotidienne de la Biafine


En effet, la Biafine représente un danger pour une peau saine en raison de son principal actif, la trolamine.

Dans ce sens, ce tensioactif a pour mission principale de modifier la tension superficielle entre deux surfaces.
Apparemment, la trolamine peut réagir avec certaines molécules présentes dans l’environnement, notamment les nitrites aboutissant à la formation de nitrosamines.

Notamment, la dermatologue Audrey Drey affirme sur les colonnes du Parisien qu’il s’agit d’une molécule cancérigène.
Par ailleurs, les parabènes contenus dans la Biafine, très photosensible au soleil, pourraient perturber le système endocrinien.