Alors que Charlène de Monaco revient sous les feux des projecteurs lors du grand prix de Monaco. L’ex de son mari, Nicole Coste, lui fait de l’ombre.

Nicole Coste est une ancienne conquête du Prince Albert.


Ancienne styliste, elle a eu une relation assez longue avec le prince des monégasques. Elle lui a même donné un fils, Alexandre. Elle était donc la compagne du Prince Albert avant Charlène de Monaco.

Leur différence est que Nicole Coste n’était pas une épouse légitime du Prince. En effet, ils ne se sont jamais mariés.

Nicole Coste a déjà joué des tours à Charlène de Monaco dans le passé.


A l’époque de ses fiançailles avec le Prince Albert, la princesse des monégasques avoue avoir été attaquée par son ex. En effet, Charlène de Monaco a confié que Nicole Coste avait changé son fils de chambre. Elle l’aurait installé dans l’aile des employés au moment où son père était absent.

Ce ne serait pas la seule attaque que Nicole Coste aurait fait pour nuire à l’épouse légitime de son ex. Le magazine allemand In Touch a annoncé que la princesse des monégasques est finalement parvenu à bannir l’ex de son mari du Rocher. Cette dernière aurait déménagé en Italie avec son fils Alexandre.

Elle fait son grand retour au Rocher en même temps que Charlène de Monaco.


La princesse des monégasques a pris une longue pause suite à sa malade suivie d’une grosse fatigue. Pour révéler au grand public son retour au Rocher, elle s’est montré deux jours de suite aux côtés de son mari au Grand Prix de Monaco. Cependant, un détail gâche sa joie. Sa rivale, l’ex-compagne de son époux, est présente. En effet, Nicole Coste était au Rocher avec son fils Alexandre, celui qu’elle a eu avec le Prince Albert, et ses deux autres garçons.

Ils ont pris un diner dans le Dal Bolognese, le meilleur restaurant de Rome. « The Mirror » a pris un cliché immortalisant le retour de la jeune femme au Rocher. D’ailleurs, Nicole Coste, ainsi que ses fils, étaient au Grand Prix de Monaco. Il est certain qu’apercevoir sa rivale n’a pas plus à Charlène de Monaco.