Un peu de malaise pour Jean-Luc Reichmann quand un de ses proches se lance dans une confidence pendant l’émission « Ça commence aujourd’hui » de Faustine Bollaert.

L’invité en question est Paul, un ancien joueur et maitre du midi dans l’émission 12 Coups de midi de Jean-Luc Reichmann. La confidence de l’ancien joueur lui a surpris.

Malaise pour Jean-Luc Reichmann à cause d’une confidence originale


Pendant le passage de Paul sur l’émission « Ça commence aujourd’hui », le jeune autiste a affirmé qu’il ne prononce jamais le mot « Bonheur ».

Pour ce champion de midi, c’est un mot ayant une valeur trop forte. Il trouve et conçoit que ce mot est très significatif.

Cet ancien protégé du présentateur de 12 Coups de midi est une personne qui ne se sent pas à l’aise pendant un passage sur le plateau d’une télé.

Beaucoup d’émotion sur le plateau de Jean-Luc Reichmann


Selon ses propos, il y a beaucoup d’émotion qui se joue sur le plateau. Il poursuit ses dires en étant qu’il n’est pas dans son bain concernant le partage de ses sentiments.

Paul soutient ses propos en disant que quand il ne se sent pas à l’aise, il devient une autre personne. Il devient très dure et très stricte.

Face à Faustine Bollaert, il poursuit en affirmant qu’il n’arrive pas à supporter quand l’autre personne sur le plateau est contente et heureuse.

Ce sentiment sur toutes les émissions


Ce n’est pas uniquement l’émission de Jean-Luc Reichmann qui peut transformer les sentiments du gardien de Midi.

En effet, même l’émission de Faustine Balloert « Ça commence aujourd’hui » n’est pas épargnée à ce sujet.

Sur le plateau de l’émission de France 2, le jeune Paul prend exemple de « Ça commence aujourd’hui ».

Plus précisément, devant l’animatrice il affirme que, quand il regarde son émission et qu’une personne pleure, il conçoit cela comme une chose ridicule.

Il poursuit par le fait qu’il est dans une autre forme et qu’il vit tout l’inverse de ce qui se déroule. Cela ne lui touche en aucun cas. Il termine par « Je ne pleure pas ».

Ces renversements de sentiment sont en effet peu communs, peut-être à cause de sa maladie. Par contre, de par ses mots et ses manières en peut avoir une idée sincère de ce que l’on fait.