La maladie handicapante de Marie-Agnès Gillot lui apporte des douleurs atroces avec lesquelles elle doit conjuguer au quotidien. Dans ce sens, celle qui officie en tant que membre du jury dans DALS souffre d’une maladie osseuse évolutive. Apparemment, ses qualités ne sont pas toujours reconnues dans le cadre de l’émission Danse avec les stars en baisse d’audience.

Marie-Agnès Gillot douleurs atroces


En effet, le magazine Pleine vie rapporte pour Marie-Agnès Gillot douleurs atroces se basant sur ses confidences dans une interview exclusive.

Dans ce sens, la danseuse et chorégraphe française souligne que la bataille n’est pas finie, elle entame la deuxième manche.
Apparemment, ses conditions physiques vont évoluer de mal en pire en raison de cette maladie osseuse évolutive dont elle souffre.

D’un autre côté, la jurée de Danse avec les stars reconnait qu’elle ne décide d’en parler que très tard.
Par conséquent, elle se retrouve handicapée à 100 % d’une incapacité invisible qui l’a fait sentir différente ces derniers mois.

Sa maladie handicapante


En effet, Marie-Agnès Gillot face aux douleurs atroces parvient à tenir le coup en grande partie grâce à la danse.

Dans ce sens, il s’agit de sa grande vocation qui l’a animée depuis l’enfance et lui permet de survivre.
Notamment, face à cette maladie osseuse évolutive qui lui apporte des douleurs atroces qu’elle doit supporter au quotidien.

D’un autre côté, la danseuse et chorégraphe française de 47 ans risque également de se retrouver évincés de DALS.
Apparemment, Marie-Agnès Gillot comme Bilal Hassani sont tenus pour responsable de la baisse d’audience de ce télécrochet de TF1.

La version du magazine Voici


En effet, le magazine Voici dédie un dossier pour évoquer cette chute d’audience de Danse avec les stars.

Dans ce sens, la publication se base sur les confidences de Jean-Marc Généreux dans le cadre d’une émission télévisée.
Apparemment, Jean-Marc Généreux souligne que les membres du jury de cette édition de DALS manquent de punch et de folie.

Notamment, le cas de Bilal Hassani qui se retrouve qualifié en tant que bisounours qui aime tout le monde.
D’un autre côté, nous retrouvons Marie-Agnès Gillot, la techno- soporifique, qui risque également de quitter l’aventure.