Comme Marie-Sophie Lacarrau ébranlée par une endophtalmie ne va pas pouvoir revenir de sitôt à l’antenne, TF1 prend une décision. Dans ce sens, la production titularise son remplaçant pour assurer la présentation en direct du journal de 13 heures. Par conséquent, Jacques Legros va officiellement signer son tout premier CDI pour ce poste de présentateur du JT sur TF1.

La réaction de TF1 face à la situation actuelle


En effet, TF1 proposer à son joker du 13 heures de la chaîne depuis 24 années maintenant de devenir titulaire.
Apparemment, la première chaîne prend cette décision pour compenser l’absence de Marie-Sophie Lacarrau ébranlée par une endophtalmie à la présentation.

Dans ce sens, Jacques Legros partage son point de vue à propos de cette situation dans le cadre d’une interview.
Notamment, sur les colonnes du Parisien, il considère cette offre comme « un statut plus carré avant d’envisager une sortie ».

Par ailleurs, il prévoit cette fameuse sortie dans les dix années à venir, mais en attendant il assure le direct.

Marie-Sophie Lacarrau ébranlée par une endophtalmie


En effet, compte tenu de la longue absence de Marie-Sophie Lacarrau ébranlée par une endophtalmie, TF1 se retrouve contrainte de réagir.
Notamment, cette infection bactérienne peut complètement détruire l’œil à court terme si le patient ne reçoit pas le traitement adéquat.

Dans ce sens, avant de pouvoir revenir sur l’antenne, la journaliste qui succède Jean-Pierre Pernaut doit compter un long moment.
Plus précisément, le magazine Ici Paris rapporte que la convalescence pour ce cas peut durer entre six à douze mois.

En même temps, nous nous questionnant sur la raison pour laquelle la maman de deux enfants se retrouve condamnée par cette maladie.

La raison de cette longue absence qui va se prolonger


Dans ce sens, les médias révèlent une piste qui reste une simple hypothèse pour le moment jusqu’à preuve du contraire.

Notamment, ce souci ophtalmologique de Marie-Sophie Lacarrau provient probablement de ses verres de contact que les spécialistes lui déconseillent vivement.
Apparemment, son ophtalmologue lui propose de porter des lunettes mais pour le rendu esthétique, la journaliste opte pour des lentilles.

Par ailleurs, cette bactérie atteint son œil par le biais d’une main mal lavée ou d’un doigt porteur de germe.
Par conséquent, le successeur de Jean-Pierre Pernaut se retrouve face à cette maladie qui pourrait finir par provoquer la cécité.