Marie-Sophie Lacarrau malade va faire des révélations sur son infection des yeux. Elle souffrait d’une infection de la cornée plus précisément et elle a dû rester loin des plateaux pendant de longs mois. Certaines personnes avaient même prétendu qu’elle ne reviendrait plus.

Marie-Sophie Lacarrau malade


Invitée dans une interview pour Télé 7 jours, la journaliste a avoué qu’elle était malade pendant tous ces longs mois. Elle a eu une grave infection oculaire et Marie-Lacarrau a dû rester loin du monde médiatique. Après le départ de Jean-Pierre Pernaut, elle est celle qui a présenté les 13 heures de TF1.

Cependant, elle ne fera pas long feu et devra s’arrêter brusquement en raison de santé. Cependant, comme elle est maintenant en forme, elle est apte à revenir devant les caméras. Quand elle est revenue à l’antenne, elle s’est beaucoup mieux sentie.

5 mois difficiles


Marie-Sophie Lacarrau a souffert pendant 5 longs mois avant de pouvoir revenir sur les plateaux du journal des 13 heures. Elle n’a jamais eu d’antécédent de ce genre d’infection et pour elle, c’était sombrer dans l’inconnu. Pour elle, qui est une femme active, c’est une épreuve difficile et compliquée. C’était une maladie qui l’a handicapée pendant de longs mois pourtant.

Pour elle, c’est une chute dans le vide. Mais fort heureusement, il n’y a pas eu d’errance thérapeutique car elle a été prise en charge par le professeur Eric Gabison. Il vient de la Fondation ophtalmologique Rothschild. D’après ses analyses, Marie-Lacarrau souffrait d’une kératite amibienne, une très rare infection de la partie de la cornée.

Une maladie effrayante


Beaucoup de personnes ont spéculé sur l’état de Marie-Sophie Lacarrau. Avec cette infection rare, elle risquait réellement de perdre la vue, cependant, c’était curable. Bien que les traitements prennent du temps, elle pouvait très bien se soigner. En plus, elle a bénéficié le soutien de ses proches, de l’équipe de 13 h mais surtout de sa famille.

Désormais, elle va mieux et elle est également sous surveillance médicale. Marie-Sophie Lacarrau a déclaré qu’elle ne voulait pas s’apitoyer sur son sort. Elle avait une pensée pour les personnes qui sont dans une plus grande lutte. Malgré la gravité de son état, elle ne tenait pas à agir comme si c’était la fin du monde pour elle.