Marine Le Pen humiliée par Emmanuel Macron durant le débat à la présidentielle prend sa revanche chez Anne-Sophie Lapix sur France 2. La candidate en lice pour l’Élysée revient sur les sujets économiques. Un sujet qui fait débat entre les deux femmes.

Marine Le Pen humiliée par Emmanuel Macron malmène Anne-Sophie Lapix

Le débat entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen suscite l’intérêt des téléspectateurs. Les deux candidats à la présidentielle exposent des idées divergentes à propos de leur campagne. En effet, Marine Le Pen humiliée par Emmanuel Macron s’invite sur le plateau de France Télévision pour exposer de nouveau ses idées.

Ainsi, Anne-Sophie Lapix se fait malmenée par la candidate de la partie Rassemblement nationale. De ce fait, pour la représentation de son programme économique, Marine Le Pen prend sa revanche contre la journaliste de France 2. Leur débat se déroule pendant le programme du JT de 20h22 de 7 février.

Marine Le Pen humiliée prend sa revanche

Marine Le Pen humiliée par Emmanuel Macron s’est montée d’un cran sur le plateau de Anne-Sophie Lapix. Les questions économiques se retrouvent sur au cœur de leur débat. La question du journaliste sur l’exonération des entreprises interpelle la politicienne. Marine Le Pen semble ne pas du même avis répond avec virulence Anne-Sophie Lapix.

La confrontation avec Emmanuel Macron irrite sans doute la candidate de Rassemblement national. Puisque la journaliste de France 2 ramène ce sujet, Marine Le Pen parait agacée. « Qu’est-ce que vous avez dit là ? Vous avez dit quoi là, la dernière mesure c’est quoi ? » demande-t-elle ardemment.

Un débat houleux

Ainsi, pour riposter à ses questions, Anne- Sophie Lapix ne se laisse pas déconcerter. La journaliste revient sur sa question et tente d’intimider la candidate au présidentiel. Elle remet en question le projet de Marine Le Pen sur l’exonération des charges patronales.

En effet, selon la présentatrice de journal, la prétendante à l’Élysée n’évalue pas cette mesure dans le cas où les entreprises viennent à accepter l’augmentation de 10% des salaires.

En réponse à ses affirmations, Marine Le Pen humilié par Emmanuel Macron lors de leur précédent débat prétend que cette initiative ne coute rien. Que probablement, il ne s’agit qu’un manque à gagner.