Marion Cotillard interpelée en Iran choisit de garder le silence et se concentrer sur son tournage à New York. Dans ce sens, le magazine Public rapporte que l’actrice oscarisée reçoit un message lui demandant de devenir une porte-parole des Iraniennes. En même temps, ces victimes de répression à la suite de la mort de Mahsa Amini ne peuvent pas résister.

Marion Cotillard interpelée en Iran


En effet, Marion Cotillard interpelée en Iran se retrouve contactée par ces Iraniennes sur les réseaux sociaux.
Ces victimes de répression à la suite de la mort de Mahsa Amini veulent que l’actrice oscarisée devienne leur porte-parole.

Dans ce sens, le régime islamique n’hésite strictement pas à tuer les manifestants iraniens sans aucune pitié ni considération.
Notamment, les enfants, les femmes et les hommes dans les rues, une situation particulièrement inquiétante qui mérite qu’on en parle.

Apparemment, le régime décide de fermer Instagram et WhatsApp pour empêcher les gens de partager des vidéos sur les réseaux.

La réaction de Marion Cotillard


En effet, le régime islamique ne veut strictement pas que des vidéos de manifestations de la police antimorale circulent sur les réseaux.

D’un autre côté, Marion Cotillard interpelée en Iran n’a pas répondu à cet appel pour le moment.
Dans ce sens, la séduisante brune préfère garder le silence pour éviter de se retrouver dans des discussions politiques.

Cependant, l’actrice oscarisée avait relayé un message en soutien aux Afghanes privées d’école et de travail au printemps dernier.
Notamment, elles se retrouvent dans cette situation suite au départ des Américains et au retour des Talibans.

La véritable raison de son silence


En effet, la maman de Louise et Marcel prend des gants avec les sujets politiques pour éviter de se retrouver torpillée.

Dans ce sens, suite à prise de parole sur les attentats du 11 septembre qui semble totalement mal interprétée.
Apparemment, la séduisante brune affirme avec regret que c’est la presse française qui décidé de ressortir cette interview.

En même temps, elle rajoute que contrairement aux français, les Américains aiment célébrer le succès des autres.
Et pourtant, en France, on ne peut pas s’empêcher d’égratigner un artiste qui a beaucoup de succès dans sa carrière.