Une proche de Camilla Parker-Bowles n’hésite strictement pas à torpiller Meghan Markle pour son comportement embarrassant au sein du palais. Dans ce sens, cette proche de la nouvelle reine consort accuse l’épouse du prince Harry de racisme d’une manière indirecte. Par ailleurs, une spécialiste des têtes couronnées partage son avis sur l’origine des frictions entre Meghan et la famille royale.

Torpillée par une proche de Camilla Parker-Bowles


En effet, cette proche de Camilla Parker-Bowles qui torpille l’épouse du prince Harry n’est autre qu’Angela Levin.

Dans ce sens, il s’agit de l’auteure d’une biographie consacrée à l’épouse du roi Charles, la nouvelle reine consort.
En même temps, elle revient sur un message rapportant la duchesse de Sussex occultant le côté noir de sa famille.

Notamment, les snober pour son mariage représente pour Meghan Markle un comportement embarrassant envers sa propre famille, un acte de racisme.
Apparemment, Angela Levin n’hésite pas à torpiller l’épouse du second fils du roi Charles sur le réseau social Twitter.

Meghan Markle comportement embarrassant


D’un autre côté, une spécialiste des têtes couronnées affirme qui Meghan Markle au comportement embarrassant attire les foudres du Palais.

Dans ce sens, après son mariage avec le prince Harry, elle avait la conviction de devenir le centre de l’attention.
Apparemment, Katie Nicholl partage son point de vue dans une interview accordée au The Royal Beat de True Royalty TV.

Notamment, à propos de la raison pour laquelle la duchesse de Sussex n’a pas réussi à s’adapter à l’ambiance du Palais.
En effet, les e-mails matinaux de Meghan vont causer des problèmes car ils contraignent le roi à en envoyer dans la nuit.

Le point de vue d’une experte


En effet, selon les confidences de certains employés qui en travaillé pour les Sussex, Meghan voulait que tout soit fait rapidement.

Et pourtant, ce rythme ne correspond strictement pas au mode de fonctionnement dans le monde royal.
Dans ce sens, ce monde de la monarchie évolue à son propre rythme, un rythme très long sans jamais se hâter.

Apparemment, l’experte des têtes couronnées en déduit des conflits culturels qui s’ajoutent à des conflits de personnalité.
En même temps, elle souligne que le véritable problème provient du fait que Meghan voulait être la reine des abeilles.